Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

20 février 2011

한글

Ça y est, elle a complètement craqué, allez-vous penser.

Mais non, je n'ai fait qu'acheter un manuel de coréen chez G*bert. Parce que je finis toujours par me demander comment fonctionne une langue. A fortiori quand elle n'est pas indo-européenne. Alors quand j'ai appris que le coréen était de la même famille que le turc et le hongrois, je n'ai pas pu résister.

9782915255492FS

Une langue asiatique certes, mais qui n'a rien à voir avec le chinois. Une langue qui a un alphabet de vingt-quatre lettres, c'est déjà un bon point, non? Certes, ils utilisent encore les caractères chinois, mais tout le monde ne peut pas les lire là-bas. Ils sont réservés à une élite intellectuelle, d'après ce que j'ai compris.

Et sur cet alphabet (parce que l'histoire des écritures est au moins aussi passionnante que celle des langues), j'ai lu ici quelque chose de très intéressant:

«[Le Hangeul (nom de l'alphabet coréen)] présente la particularité unique d´avoir été créé de toutes pièces et de façon rationnelle au 15ème siècle de notre ère à l´initiative du roi Sejong (…).

Les 14 consonnes et 10 voyelles qui constituent cet alphabet reproduisent avec une rare exactitude tous les sons de la langue coréenne. Les consonnes représentent graphiquement la position des organes phonatoires (…).

En revanche les voyelles trouvent leur origine dans les principes cosmiques de la philosophie taoïste. Elles sont en effet des combinaisons des trois éléments de base : le point (.), pour le ciel; le trait horizontal (_), pour la terre; le trait vertical (|), pour l’homme. »

Korean_Hangul

Comme tout système linguistique, il a une signification politique très importante, puisque le roi Sejong a vu les grands du royaume s'opposer à ce progrès, synonyme de démocratisation de la culture. Alphabet tellement lourd de symbole qu'il a été interdit lors de l'occupation japonaise, et qu'aujourd'hui le 4 octobre – cet alphabet a été promulgué le 4 octobre 1446 par Sejong – est jour de fête nationale en Corée*.

Prochaine étape : trouver une vraie grammaire du coréen, parce que ce manuel n'est pas assez complet. Et surtout, il n'est pas organisé de façon assez rigoureuse.

* Alors la Fête Nationale a une date indéterminée, puisque les sites se contredisent tous les uns les autres. A priori ce serait plutôt le 15 août, jour de la libération. Mais la Fête du Hangeul existe vraiment (le 4 ou le 9 octobre selon les sources).

NB : le titre de cet article se transcrit « hangeul »

Posté par incitatus à 11:28 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur 한글

  • L'homme est (I), le corps est (1).
    Merci qui ?

    Posté par delest, 20 février 2011 à 11:43 | Répondre
  • Tiens, je suis curieuse : ça appartient à la même famille que le turc et le hongrois parce qu'il y a de réels points communs ? ou c'est juste mis avec les langues qu'on sait pas d'où qu'elles sortent ?
    (parce que ce serait rigolo s'il y avait vraiment des similitudes ^^)

    Posté par Teckel, 20 février 2011 à 14:09 | Répondre
  • >> Teckel

    Je pense que c'est à cause de leurs similitudes : on met rarement des langues dans une même famille si elle n'ont rien à voir. Perso, je ne sais rien de leur points communs, mis à part le fait que ce sont des langues agglutinantes.
    Il s'agit des langues ouralo-altaïques (le hongrois est une langue ouralienne, et même finno-ougrienne; le turc est une langue altaïque, au même titre que le mongol et bien d'autres encore; le coréen et le japonais ont été rajoutés il y a seulement quelques années à ce groupe).
    Et je reconnais que tu avais raison : il y a bien des caractères chinois en Corée (appelés hanja), mais j'ai lu qu'ils étaient interdits en Corée du Nord...

    Posté par inci, 20 février 2011 à 17:47 | Répondre
  • Non, tu n'as pas craqué, tu ne fais que rajouter une raison à ma liste de "pourquoi-j'aime-inci".

    Posté par bambou, 21 février 2011 à 01:57 | Répondre
  • As-tu déjà lu l'ode aux grammaires de Mimi (avec un i comme dans historien) ?

    Posté par mimylasouris, 21 février 2011 à 12:43 | Répondre
  • >> Mimy

    J'avais commencé, il y a longtemps, oui Je n'ai malheureusement pas eu le courage de terminer ce récit. Disons qu'il n'avait pas tout à fait la même approche que moi, et que j'ai toujours eu du mal avec la prose de cet éminent enseignant... Mais un jour j'y retournerai ^^

    Posté par inci, 21 février 2011 à 13:58 | Répondre
  • >> bambou

    Huhu... A cause de toi j'ai rougi toute seule devant mon ordi, ce matin...

    Posté par inci, 21 février 2011 à 13:59 | Répondre
  • >> delest

    Ne m'en veux pas si je ne te réponds pas : je n'ai pas compris où tu voulais en venir...

    Posté par inci, 21 février 2011 à 17:32 | Répondre
  • Hum, j'ai honte.
    Ton billet est vraiment passionnant, je suis impressionné par ton amour des langues, mortes ou vives.
    Oublie donc mon petit jeu de mots débile sur le "corps est un" (phonétiquement parlant), ce n'est qu'un petit caillou gris qui n'avait vraiment pas d'autre fonction que de signaler que j'étais passé

    Posté par delest, 21 février 2011 à 23:26 | Répondre
  • >> delest

    Faut pas avoir honte
    Même si je ne sais pas toujours quoi répondre, voir que tu laisses un commentaire coûte que coûte, ça me fait vraiment plaisir !

    Posté par inci, 22 février 2011 à 09:19 | Répondre
Nouveau commentaire