Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

26 août 2012

Courtney Crumrin

Courtney Crumrin - 1, Les choses de la nuit

Titre Courtney Crumrin, tome 1 "Les Choses de la nuit"

Scénario et dessin : Ted Naifeh
Couleurs :  Warren Wucinich
Traduction : Achille(s)

Editeur : Akileos (2012)

Couverture d'un beau violet, assez sombre, tirant sur le pourpre, mate. Au centre, l'image d'un enfant-adolescent, visage renfrogné : je ne sais trop s'il s'agit d'une jeune fille ou d'un garçon. Bestioles dentues et poilues, bibliothèque obscure, crâne. « Les choses de la Nuit ». Mouais, tout ça m'a l'air un peu gothique, je ne suis pas fan. Mais l'éditeur s'appelle Akileos, alors bon, je retourne le livre, pour lire le résumé.

« Courtney Crumrin, c'est un peu les peurs et les angoisses des adolescents contre des spectres effrayants, à quoi on rajouterait un excellent divertissement. » Bon, après tout, pourquoi pas. Sans doute plaira-t-elle à mes collégiens.

Je plonge dans l'histoire. Le graphisme est un peu étrange et les couleurs ne me plaisent pas vraiment. Mais le scénario est pas mal fichu, et malgré moi, je tourne la page à chaque fin de chapitre pour savoir la suite. Bien entendu, la fin du volume arrivée, je n'en ai pas assez.

Les personnages sont intéressants. Les parents de Courtney (c'est donc une fille sur la couverture) m'ont rappelé ceux de Coraline, un peu. Courtney a d'ailleurs beaucoup d'une héroïne à la Burton-Gaiman. L'histoire n'est pas niaise, et certains passages sont d'une cruauté assez désarmante : son seul « ami » (ceci est un bien grand mot, disons la seule personne qui lui ait adressé la parole à l'école) se fait dévorer par une espèce de monstre* de la forêt, et personne ne s'en émeut. Bien sûr, on comprend vite que l'ambiance de ce quartier n'est pas tout à fait normale, mais tout de même.

Bref, une histoire pour adolescents, qui, sous ses airs « à la mode » et convenus, se lit sans difficulté, comme une bonne aventure. Escapade dans les sous-sols du fantastique tout-à-fait acceptable !

edit : anciennement "montre", récemmeent corrigé

Posté par incitatus à 22:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Courtney Crumrin

  • Vraiment, son copain se fait dévorer par une MONTRE de la forêt ? Si tu pouvais me préciser la marque, ça m'arrangerait, je verrais éventuellement à changer la mienne, dare-dare...

    Posté par delest, 26 août 2012 à 23:38 | Répondre
  • >> delest

    Sans doute la mienne m'obsédait-elle à cette heure-là : "va te coucher, va te coucher". Mais plus vraisemblablement, mes doigts ont commis un lapsus ^^

    Posté par inci, 27 août 2012 à 07:37 | Répondre
Nouveau commentaire