Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

26 janvier 2007

Flamand & Co.

12Mercredi soir, sortie ''familiale'' au théâtre de Saint Quentin. Si j'ai utilisé des guillemets, c'est parce que le paternel et le frère n'étaient pas présents, le premier n'ayant pas prévu de venir et le second ayant trop de devoirs; les deux ont en fait été remplacés. C'est ainsi que je me suis retrouvée confortablement installée dans le rouge fauteuil théâtral, aux côtés de Lu et de ma sœur. Un peu plus loin, la génitrice et la grand-mère discutaient le bout de gras. Mais au fait, qu'y avait-il au programme? Un spectacle de flamenco...

grueChant à capella d'un chanteur volumineux (en voilà un qui faisait sérieusement concurrence à notre cher professeur de littérature!). Puis petite danse sur fond de silence: en voilà un danseur de flamenco bizarrement foutu! Estomac proéminent (sur le modèle JPM, mais en moins impressionnant tout de même), pas très grand. Et avec ma vue si bonne, ça lui donnait un drôle d'air. Bon, on ne dit rien. Puis commence le spectacle où se mêlent chant, danse et guitare. Mais qui cherche-t-il donc à séduire? Tu crois que c'est le guitariste? - Je dirais plutôt le chanteur... ça me fait penser à la parade du pingouin. - Moi, ça me ferait plus penser à la parade amoureuse du flamand rose! Et en effet, il faut voir les pauses finales du danseur: sur une jambe, un bras étrangement positionné au-dessus de la tête... un flamand rose vous dis-je!

Israel_GalvanAïe aïe aïe! Ouille ouille aïe aïe aïe! Pauvre chanteur, le danseur est parti et il crie sa douleur à la face du monde public! Autant vous dire que nous étions plutôt mortes de rire...

Et soudain, plus rien. La lumière se focalise sur le guitariste. Il attaque les cordes avec un tel doigté, une telle habileté. C'est superbe. Pour le coup, on ressent réellement les sentiments qu'essayent de faire passer cette musique. Les deux autres se contentent de frapper dans les mains. corida8Ce qui est étonnant, c'est qu'aucun n'a le même rythme, celui-ci étant totalement inégal. Il change sans arrêt. Le chant lancinant de la guitare se poursuit. J'aimerais qu'il ne cesse jamais... mais voilà le flamand rose qui revient! Et c'est reparti: 2nd round...

Il paraîtrait en fait qu'il s'agissait de la reproduction des gestes des toreros, et non des flamands roses... C'est sûr que maintenant qu'on me le dit, c'est tout de suite moins bizarre!

Posté par incitatus à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2007

De magia verborum

djinn2Démon ou farfadet,
Je ne sais.
Informe, ambigu, il
Négocie avec votre âme.
Noir ou blanc,
Sait-on jamais?

Un tout petit mot, cinq lettres insignifiantes. Et pourtant, tout un monde contenu dans cette simple graphie, cette sonorité si exotique. Ce mot qui résonne, tinte à mes oreilles. Un grelot, des bracelets d'argent qui s'entrechoquent sur une peau mate. Une première vision, puis une seconde. Un lutin facétieux qui joue des tours, un esprit incarné dans le corps d'une courtisane. Des couleurs chaudes, des parfums épicés. La fraîcheur d'une oasis, l'ombre d'arbres aux essences étrangères.

Des Z, Y, W, N, J et D qui s'additionnent sur ma réglette. C'est à moi de jouer. Que faire? Pas une seule voyelle à l'horizon. L'idée frappe tel l'éclair. Une vision. Il faut que je vérifie. 'Djinn'; mot compte double. Le lutin est alors un petit génie sympathique. J'adopte ce mot aux lettres rares et aux consonances si légères.

Une femme. Des voiles. Un trait sûr, simple et pur. Des couleurs chatoyantes. Irrésistiblement, je suis attirée. J'égraine les pages, je feuillette. J'achète. Je lis, je dévore. Une femme, habitée par un djinn. Un drôle de pouvoir: elle est incapable d'éprouver le moindre sentiment. Puis son démon la trahit et elle est prise à son propre jeu. Je n'en aime ce mot que davantage.

Un mot rare, oriental, coloré, chaleureux. Un simple mot, tout petit, à deux facettes. Un mot scintillant. Un mot magique...

ICI, un poème de Victor Hugo, assez impressionnant, intitulé "Djinns".

Posté par incitatus à 01:13 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2007

Réponse

7Dans un commentaire, Mimy me demandait d'où sortait Lord Leighton, l'auteur du sublime tableau de la femme endormie. J'ai fait quelques recherches sur la toile et ai découvert que nous connaissions très bien ce peintre sans même le savoir. En effet, tous les fanatiques du Lit d'Aliénor et des Poupées russes le connaissent. Quel rapport me direz-vous? Et bien le voici, en image:

EBL1002

En effet, ce tableau fait la couverture du roman, et Wendy réalise un puzzle de ce tableau dans le film. Afin de combler le vide abyssale de notre pauvre petite culture, et pour le plaisir de yeux, quelques autres oeuvres de ce peintre.

Music_lesson_by_Frederic_Lord_Leighton leighton_cymon_iphigenia honneymoon

Posté par incitatus à 23:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2007

Picture it!

pictionaryVoilà un bout de temps que je vous ai promis le récit d'une partie de Pictionnary. Et attention, il ne s'agit pas de n'importe quel Pictionnary: il s'agit de la nouvelle édition! Ce soir-là, nous recevions des amis: un couple, M&V, une amie de ce couple, G, et un ami, JF. M&F nous ont donc offert ce jeu. Après la raclette, nous nous installâmes pour commencer une partie.

Lecture des règles du jeu: nous découvrons avec stupeur des alternatives à la règle de base (qui est, je le rappelle pour les poissons rouges et autres huîtres, « dessiner ce qui est demandé et tenter de faire deviner un mot par ce biais à son équipe »).

  1. carte rouge: classique. Facile! Facile? Pas si sûr... vous regardez votre masque antipollution d'un drôle d'air quand vous avez à le dessiner. Quant au fil du rasoir... et la séance de spiritisme!

  2. carte orange: direction artistique. On dicte les consignes à quelqu'un de son équipe (seulement des noms de formes et leurs positions) qui dessine pour vous.

  3. carte jaune: dos à dos. À l'aide d'un doigt, vous dessinez ce qui est demandé dans le dos d'un coéquipier. Celui-ci retranscrit ce qu'il sent sur l'ardoise. Pas si évident que ça en a l'air, surtout quand le paternel a un peu bu! Alors deux droites parallèles deviennent perpendiculaires... Ou alors, comment allez-vous dessiner une citation?

  4. carte verte: en aveugle. Dessin réalisé les yeux fermés. Déjà les yeux ouverts ce n'est pas facile, mais alors dessiner un mouchoir les yeux fermés...

  5. carte bleue: Monsieur mou. Vous choisissez un coéquipier et faites de lui une statue vivante. Le curé eut plus de succès que le parachutiste. Quant au troll, il laissa sa place au nain. C'est ma sœur, dans l'équipe adverse qui eut à faire mimer le nain. Elle se contenta de faire se lever M, homme d'environ 1m50. Demandant candidement « Je peux le laisser comme ça? », le pantin s'écria: « Un nain! » Et ils eurent le point... S'effondrer n'était pas sans risque. Quant au bûcheron, il fut trouvé par ma sœur, qui après avoir été secouée par la génitrice pendant une bonne minute (elle était censée abattre un arbre) s'exclama: « Mais je sais pas moi! Un bûcheron? » Ah! cette Cécile...

  6. carte mauve: tout dans le poignet. Vous prenez le poignet d'un coéquipier et dessinez avec sa main. Heureusement pour nous, il y avait deux droitiers et deux gauchers dans chaque équipe... mais vous êtes beaucoup moins précis, et un trait tout tremblotant devient vite illisible.

Posté par incitatus à 23:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 janvier 2007

Perte de temps... 5

Promis, après celui-là, j'arrête.

You Belong in New Zealand
Good on ya, mate
You're the best looking one of the bunch
Though you're often forgotten...
You're quite proud of who you are

What English Speaking Country Are You?

Posté par incitatus à 22:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Perte de temps... 4

You Are 35% Left Brained, 65% Right Brained
The left side of your brain controls verbal ability, attention to detail, and reasoning.
Left brained people are good at communication and persuading others.
If you're left brained, you are likely good at math and logic.
Your left brain prefers dogs, reading, and quiet.

The right side of your brain is all about creativity and flexibility.
Daring and intuitive, right brained people see the world in their unique way.
If you're right brained, you likely have a talent for creative writing and art.
Your right brain prefers day dreaming, philosophy, and sports.

Are You Right or Left Brained?

Posté par incitatus à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2007

Perte de temps... 3

Your Inner European is French!
Smart and sophisticated.
You have the best of everything - at least, *you* think so.

Who's Your Inner European?

Posté par incitatus à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Perte de temps... 2

You are "Sleeping"

What Japanese Smiley Are You?

Posté par incitatus à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Perte de temps...

Your Driving Is is: 45% Male, 55% Female
According to studies, you drive both like a guy and a girl.
This means you're a pretty average driver, with typical quirks.
Occasionally you're frustrated and or a little reckless, but that's the exception - not the norm.

Do You Drive Like a Guy or a Girl?

Posté par incitatus à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2007

Généalogie

arbre_campagneUne fois par an, c'est la réunion de famille. Réunion organisée par les grands-parents paternels et à laquelle sont invités: les cinq enfants (génération de mon père) et leurs conjoints, les quinze petits-enfants (dont je fais partie) avec les conjoints/fiancés/copains officiels, les cinq arrières-petits-enfants (mes petits-cousins) et ''l'invité surprise'', cousin de la génération des ''enfants'', que la génération des ''petits-enfants'' ne connaît généralement pas. Au menu cette année:

  • le patriarche ''Bomp'' (diminutif de Bon-Papa) qui a ressorti sa caméra du placard

  • la maîtresse de maison, Bonne, toute heureuse de nous voir réunis

  • les oncles et tantes qui n'ont pas changé

  • le cousin marié depuis bientôt dix ans, avec ses trois têtes blondes, Charles, Archibald et Alister

  • la cousine mariée et ses deux enfants qui arrive tout droit de Haute-Savoie

  • la cousine qui vient de finir ses études et est maintenant sage-femme

  • la cousine qui est absente parce que malade

  • la cousine qui fait des études de pharmacie

  • la ''demi-cousine'', fille de la deuxième femme d'un oncle (je n'ai jamais vraiment suivi son parcours)

  • la cousine qui annonce ses fiançailles, que l'on voit depuis quelques années maintenant qu'elle est venue retrouver son père

  • le frère et la sœur de cette cousine, vus pour la première fois aujourd'hui depuis plus de dix ans

  • la cousine qui a failli venir dans mon lycée mais finalement a préféré un lycée privé, toujours à glousser avec ma sœur

  • le cousin et mon frère, toujours fourrés ensemble

  • le dernier des cousins qui reste avec les petits-cousins

jardin_plante_fontaine_architecture_bassin_694009Après le dessert (recette familiale), le café, il est déjà quatre heures de l'après-midi. J'ai envie de rentrer. En effet, dans ce genre de réunion, je ne sais jamais où me mettre, que faire. Je n'ose m'incruster dans la conversation de mes cousines plus âgées, dont la plus proche de moi a deux ans de plus; ma sœur et sa cousine ricanent trop bien ensemble; les petits s'agitent et me fatiguent... Finalement, les deux aînés des cousins décident d'une promenade dans le parc du château pour calmer les petits. Les cousines s'y joignent. Moi aussi. Et là, dans le froid et le soir tombant, nous marchons sans trop savoir où nous allons, avec les petits qui courent, tombent, pleurent, se relèvent. Les grandes ont froid aux pieds dans leurs petites chaussures. Nous rentrons, il est six heures... Ce n'est pas tout ça, mais j'ai du travail!

Posté par incitatus à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,