Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

26 juin 2014

Outre-Atlantique, troisième escale

Sur la septième avenue, le traffic est dense ce matin. Taxis, bus, camions de livraison klaxonnent et slaloment; les piétons se massent en direction de la gare. J'attends le car pour Baltimore.

Le bus, réfrigéré, me lâche dans la chaleur suffocante de la banlieue de Baltimore. C'est quasi-désertique, ou c'est du moins l'impression que l'on a quand on arrive de Manhattan. Au bout du parking, un hôtel, où je demande comment rejoindre le centre-ville. On  m'indique le McDo: ça tombe bien, j'ai faim. Je finis par trouver l'arrêt de bus. Trois quart d'heures plus tard, j'ai quitté la banlieue et rejoint le port avec ses grands hôtels. La climatisation du hall me tombe dessus sans crier gare. On me donne une chambre au douzième étage.

Ce soir, alors que je dînais tranquillement au fond de mon lit devant quelques épisodes de Castle (la grande surface bio du coin propose un buffet de salades fort intéressant), l'orage a éclaté. Les éclairs flashent dans le ciel, le tonnerre roule puis éclate juste au dessus, amplifié entre les immeubles. En bas, les arbres ploient sous le vent, les piétons courent se mettre à l'abris. Bientôt le déluge vient frapper aux fenêtres.

Posté par incitatus à 04:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2010

Un poisson rouge dans le tram

Un_poisson_rouge_dans_le_tram

Posté par incitatus à 22:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2009

Retard

Pour essayer de combler les vides qui s'installent de plus en plus souvent sur ce blog, j'ai eu une bonne idée tout à l'heure: j'ai eu envie d'aller faire de belles photos dans la forêt, pendant que tout est blanc et gelé. Envie de me promener dans le silence étouffé de mes pas, dans le froid caressant de la neige. Et de vous faire partager tout ça. Malheureusement, il y a un obstacle à tous ces beaux projets, et cet obstacle s'appelle « retard dans mes révisions ».

Je suis censée avoir révisé toute ma stylistique latine et mes cours de grec moderne depuis le début de l'an dernier pour demain. Or, j'ai à peine entamé la liste de vocabulaire et les mots grecs ne rentrent décidément pas dans ma cervelle réfractaire. Certes, j'ai eu toutes les vacances pour travailler, mais vous savez ce que sont les vacances de Noël.

Hier, j'ai séché une heure et demi de cours, pour avoir le temps de travailler. Résultat des courses: j'ai mis deux heures et vingt minutes pour rentrer chez moi! (Il n'y a que la SNCF pour annoncer un incident incendie alors que toute la région est figée sous la neige et le verglas...) Alors quand je suis rentrée chez moi, après le dîner, je me suis dit qu'une pause s'imposait, avant d'attaquer les types de phrases chez les historiens latins.

robin

J'ai donc lancé le DVD de la série « Robin des Bois », version BBC. Seulement, au lieu de regarder un épisode, comme prévu, j'en ai regardé neuf. Alors forcément, à quatre heures du matin, il n'est plus temps de réviser. Mais c'est de la faute de la BBC aussi! On n'a pas idée de faire une série qui soit si bien! Et puis c'est Robin des Bois quoi...

Tout ça pour dire qu'au lieu de photos, vous aurez peut-être, un jour, un post sur Robin des Bois. De toute manière, il faut que je vous parle de tous ceux que je connais! Sur ce, je retourne à mes hypothétiques en grec moderne... en écoutant Simon & Garfunkel.

Posté par incitatus à 16:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 juillet 2006

Idée folle

Nous sommes en février. Tous les matins depuis un an, je retrouve my dear Lu dans le RER C pour me rendre au lycée. Une habitude, un rituel. Et tous les matins, c'est la même chose: la gare approche, nous n'avons aucune envie de nous lever. Depuis un bout de temps, une idée nous trotte dans la tête. Idée bizarre, idée farfelue. Pour plaisanter, je demande "ça ne te dirait pas d'aller jusqu'à Saint-Martin?".

Les mois passent. Le terminus de la ligne du RER est toujours aussi mystérieux. Puis l'idée devient plus nette et Lu répond: "un jour, on ira jusqu'au bout." C'est dit. Nous le ferons. Au mois de juin commencent les préparations de programme du mois de juillet. Il y a un trou le 10 juillet. On y place en majuscules "SAINT-MARTIN-D'ETAMPES".

Hier, levées aux aurores, nous l'avons fait, nous sommes allées à Saint-Martin. Deux heures de train aller, deux heures retour. Nous avons fait toute la ligne C du RER!

Après toutes les villes que nous connaissons à force de trajet vers Paris, les stations de la capitales, nous arrivons vers l'inconnu. Juvisy, Savigny-sur-Orge, Saint-Michel-sur-Orge et autres villes plus ou moins connues. Enfin, nous atteignons les villes de la rase campagne, aux noms biscornus, comme Marolles-en-Hurepoix, ou plus énigmatiques, comme Chamarande.

A Saint-Martin, nous nous dirigeons vers le clocher penché de l'église tout en gloussant et papillonnant. Et là, nous nous retrouvons dans une ville de campagne, avec sa rue principale et ses deux cafés fermés parce que c'est lundi. Mourrant de faim, nous avisons une épicerie... C'est une heure plus tard que nous retrouvons notre place dans le train, dans une chaleur suffocante. Durant tout le trajet du retour, nous somnolons, nous tournons les pouces, trouvons le chemin long...

Nous l'avons fait! L'idée folle a été réalisée! Notre curiosité a été satisfaite et nous avons découvert un coin de notre région que nous ne connaissions pas... On nous avait dit: "soyez curieux, partez à l'aventure!", et c'est ce que nous avons fait. Merci Imagin'R!

Posté par incitatus à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,