Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

04 novembre 2011

Grille-pain

Je me souviens, quand j'étais petite, le vieux machin tout raffistolé. On s'y brûlait les doigts, on y oubliait systématiquement nos tartines, qui se rappelaient à notre bon souvenir avec force fumée et odeur de brûlé.

grille_pain_vieux

C'était les goûters au chalet, chez mes grands-parents, l'hiver, neige et vue sur le Mont-Blanc.

C'était les petits-déjeuners en famille dans la grande salle, sur l'immense table, sous le plafonnier, rosée humide, chant des coucous et des tourterelles, au loin l'église qui sonne.

C'était les réveillons, odeur de toasts briochés, enfouis sous le torchon de cérémonie pour arriver encore chauds sur la table et accueillir le foie gras.

Ce vieux machin, sans interrupteur, dont les résistances avaient été raccomodées tant bien que mal, lorsqu'il est mort, nous l'avons remplacé par le même.

Et aujourd'hui, pour mon chez-moi, je ne me voyais pas acheter un autre grille-pain que celui qui ressemble tant à mes souvenirs. Avec cependant une petite touche de modernité et de couleur.

grille_pain

Posté par incitatus à 23:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2010

Déménagement en cours

Après cinq jours sous le soleil de Bretagne, à boitiller pour cause d'entorse, et un petit week-end "famille" dans le Perche (avec grands-parents, oncles et tantes, cousins, cousines, leurs conjoints et leurs enfants), je reviens sous le soleil francilien, pour déménager. Un studio dans le XVème. Les trois étages sans ascenseur vont se faire sentir au moment de monter le lit et la table...

Posté par incitatus à 13:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mars 2007

Bazar...

foutoir foutoir2
Je ne suis rentrée qu'hier soir... et déjà ma chambre est dans un état pas possible! Je suis un cas incurable je crois.
 

Posté par incitatus à 21:51 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2006

Home sweet home

À force de baver devant les vitrines des agences immobilières, il est rentré.   La première agence dont il passe la porte lui propose trois maisons à visiter. C'est de la première dont il s'éprendra, très rapidement suivi par tout le reste de la maisonnée. Il y retournera tous les jours jusqu'à son départ, prendra des photos, des mesures, des cotes, fera des plan, rêvera. C'est avec angoisse qu'il appellera son banquier et avec le sourire qu'il ressortira de la conversation. Ça fait des années qu'on rêve d'une maison de vacances bien à nous. Et c'est sur le point de se produire! Une pièce habitable, une ou deux bâtisses à restaurer et des ruines en tuffeau sur un immense terrain planté d'acacias... c'est là notre futur Eden.

Notre maison

Les trois façades alignées font partie de notre futur domaine. Royal, n'est-ce pas?

Posté par incitatus à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2006

Fin des travaux (ou presque)

Il ne reste que quelques petites choses, mais voici le résultat. C'est beau, n'est-ce pas?

Travaux fin

Posté par incitatus à 00:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 août 2006

Travaux

L'été, on a envie de changer pour la rentrée. Alors, à la maison, comme nous n'avions rien de mieux à faire, nous avons observer les murs de la cuisine: couverts de crasse, sales à faire peur. En cinq minutes, les murs étaient vidés de tout tableau ou autre objet encombrant, et nous attaquions le papier peint. Mission: repeindre la cuisine, tout récurer et essayer de la rendre un peu plus « habitable ». Quelques jours de travail acharné en perspective.

travaux

Armées de gants en caoutchouc, nous avons bougé les meubles et frotté énergiquement à la lessive Saint Marc le dessus des meubles accrochés au mur, vous savez, ceux qui n'atteignent pas le plafond et sur lesquels toute la crasse se dépose insidieusement. Puis, à grande eau, nous avons lessivé le papier peint pour qu'il se décolle mieux; l'eau coulait le long de nos bras cherchant à atteindre le plafond, jusqu'aux épaules. Et alors, cette odeur de papier mouillé, de colle, de plâtre. Une odeur de renouveau, de travaux, de changement, de mutation. Une odeur qui donne de l'entrain. Mais pas à tout le monde apparemment quand on voit que mon père, rentré tôt du boulot, s'est contenté de dévisser deux prises électriques et d'ôter le plafonnier!

Posté par incitatus à 23:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,