Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

25 mai 2011

Avancée pédagogique

Cécile, venue dîner hier, m'a fait découvrir truc absolument génial.

Des profs d'histoire à Hawaï, afin de faire rentrer certains concepts et quelques dates dans le crâne de leurs élèves obtus, se sont lancés dans une expérience des plus extraordianires : il font des clips. Oui oui, des clips. Comme dans "clip musical". Pour être plus précis, ils reprennent des chansons - des hits, même - dont ils modifient les paroles pour les adapter à un fait historique. Et non contents du résultat, ils ajoutent à la performance vocale la performance "filmique". Le résultat est assez bluffant !

Pour les fans de Lady Gaga, la Révolution française sur l'air de Bad Romance:

Où l'on sent l'exaspération des enseignants (il suffit de lire le commentaire de l'auteur : "You will never, EVER forget the date of the Norman invasion and the Battle of Hastings after watching this. Ever."), Guillaume le Conquérant sur l'air de Sexyback de Justin Timberlake :

Et enfin, just for fun, un délire préhistorique et archéologique, sur l'air de Toxic de Britney Spears :

Posté par incitatus à 23:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2011

Boulette

Pour ceux à qui ça aurait échappé, je travaille - pour payer mes études et mon loyer - dans un collège. Mais pas n'importe quel collège : je travaille, plus précisément, dans une institution religieuse (il y a même une chapelle et des bonnes soeurs !).

Ce matin, alors que je bavassais avec mon collègue au CDI, la secrétaire du directeur arrive, toute retournée. Elle vient de se rendre compte qu'elle a fait une - grosse - boulette. En effet, elle a envoyé une centaine de lettre aux parents des futurs sixième, pour les convier à une réunion d'information et de présentation de l'établissement.

Quel est donc le problème ? me demanderez-vous. Elle s'est rendu compte, après avoir posté les missives, des timbres qu'elle avait collés sur les enveloppes... Voyez plutôt :

miss_tic_timbres

miss_tic_1

Posté par incitatus à 20:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2011

Coffee Prince - 커피프린스 1호점

Ce titre, je l'avais déjà entendu il y a longemps, à l'époque où je passais des heures sur youtube à cause des Super Junior. Alors j'avais vu une parodie de Coffe Prince. Mais comme j'ignorais jusqu'à l'existence de séries en Corée, je n'y avais rien compris.

Coffee_Prince

L'autre jour, quand j'ai vu dans la filmographie de Kim Jae-Wook (김재욱) qu'il y avait Coffee Prince, j'ai à peine hésité avant d'aller satisfaire ma curiosité. Il m'a fallu pas mal de temps avant de trouver les épisodes, mais en fin de compte, j'ai pu regarder cette série, qui m'a grandement remonté le moral alors que je déprimais et angoissais depuis deux semaines.

Coffee_Prince_2

Le carré amoureux.

Ce n'est pas compliqué, Coffee Prince est une comédie romantique. Comédie effectivement : les personnages sont tous plus ou moins crétins, handicapés du sentiment en puissance et ont un don particulier pour se fourrer dans des situations tordues. Romantique, oui, aussi : deux histoires de coeur entremêlées, sans compter les personnages secondaires, des malentendus, des crises de jalousie. J'ai souri bêtement pendant les dix-sept épisodes. Un sourire bien niais accroché aux lèvres, le coeur léer pendant ces quelques heures, la bonne humeur retrouvée le temps d'un week-end.

Coffee_Prince_1

Yoon Eun-Hye dans le rôle de Eun-Chan. Elle est troooop chou!

Pour l'histoire, elle est tordue. Mais grosso-modo, Eun-Chan est une jeune fille qui s'est retrouvée à la tête de sa famille quand son père est mort, et elle travaille d'arrache-pied pour nourrir sa mère et sa soeur. C'est un tel garçon manqué que beaucoup la prennent pour un homme au premier abord. Bien sûr, pour persister dans son erreur pendant plusieurs mois en la côtoyant tous les jours, il faut vraiment être abruti. Mais c'est ce qui arrive à Han Kyul. Lorsqu'il tombe amoureux d'elle - qu'il prend pour "lui" - il se pose plein de questions. Entre temps, il a été obligé de relancer un café qui menaçait la ruine. Dans le café restauré, trois garçons, Eun Chan (le quatrième en quelque sorte), le cafetier et Han Kyul le manager. C'est avec cette joyeuse troupe que les épisodes défilent.

Coffee_Prince_3 Coffee_Prince_4 Coffee_Prince_5

Pas de vrai méchant dans l'histoire, et c'est sans cette particularité qui donne le sourire à tout instant. Chaque personnage a sa part d'ombre mais n'est jamais véritablement méchant. Du coup, pas d'inquiétude, on peu rire franchement.

Un drama que je recommande à tous les dépressifs de la planète, et à quiconque se sent le vague à l'âme.

Posté par incitatus à 09:33 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2011

You're beautiful

Si on ne m'avait pas dit – si je n'avais pas lu – qu'il s'agissait d'une parodie, j'aurais eu peur. Et même si j'étais au courant, l'affiche m'a un peu inquiétée. Je crois que de tout ce que j'ai vu jusque là, c'était le plus gratiné.

Beautiful

De quoi s'agit-il? La trame est simple : une jeune fille qui s'apprête à prononcer ses vœux définitifs dans le couvent où elle a été élevée se voit demander de prendre la place de son frère jumeau, chanteur de pop qui est sur le point de signer un contrat pour intégrer le groupe le plus populaire du pays. C'est ainsi que Go Mi-Nyu intègre le boys band A.N.Jell sous l'identité de son frère Go Mi-Nam. S'ensuivent évidemment complications, secrets et intrigues amoureuses en tout genre.

Chacun des personnages est une caricature ambulante : du leader qui ne pense qu'à son image au mec super intelligent et gentil en passant par la garce jalouse et manipulatrice. Certaines situations sont réellement drôles, et d'autres ne le sont que parce que j'ai eu le(a) malheur/courage/bêtise (chisissez l'option que vous préférez) de regarder des fanvids sur les Super Juniors, à l'époque lointaine où je perdais beaucoup de temps sur Yout*be.

youre_beautiful_parkshinhye_1

À côté de cette peinture parodique du monde du show-biz (et sans doute – j'espère – de la comédie romantique, tant on cumule les clichés), on retrouve le thème du mensonge qui prend les acteurs à leur propre jeu, l'handicapé du sentiment (ou enfoiré affectif, tout dépend du point de vue), le grand cœur amoureux et chevalier servant qui voit l'objet de son amour fuir pour un autre, les mystères de la parenté perdue et qu'on doit/cherche à retrouver.

Cette fois-ci, pas de Lee Jun-Ki (désolée Bambou, j'ai achevé sa filmographie avec Hero), mais une actrice vraiment chou, et deux ou trois acteurs sur lesquels on ne va pas trop cracher non plus. Cela dit, celui qui est élu par la protagoniste n'a pas eu l'heur de me plaire, et je suis un peu restée sur ma faim.

Go_Mi_Nam_You_re_Beautiful__22112009021808

Par Shin-Hye as Go Mi-Nam, l'actrice "vraiment chou"

La guimauve n'était donc pas de première qualité, mais assez efficace pour me faire oublier mes soucis le temps d'un visionnage.

Posté par incitatus à 22:50 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 décembre 2010

Lalala, lalala, laaa, lala lala!

Posté par incitatus à 08:29 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

10 décembre 2006

Blue dream

yper_aladdin07 Ce rêve bleuuuuuu
Je n'y crois pas c'est merveilleuuuux!
C'est ma Dame-Oiselle en plein délire, un jour gris à la place Saint Michel. Puis je me mets de la partie:
Ne ferme pas les yeux!
Alors nous avons l'idée saugrenue de passer à la traduction:
This dream [prononcez drime] in blue
I can't believe, it's marvellous
[prononcez marvelousse]!
Don't close your eyes...
Puis je clamai:
Dies Traum in blau [excusez l'approximation de ma traduction]
Et ma tendre moitié, en espagnol... Vous n'aurez pas cette traduction, étant donné que je suis dans l'impossibilité de vous dire le moindre mot en espagnol. Mille excuses.
M'enfin, traînant sur Radioblog, comme souvent ces derniers temps, j'ai découvert...

Posté par incitatus à 23:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2006

A ma mie

Marie
Ma Mie
De vue
Je vous avais perdue.
Mon coeur brisé
Etait désespéré
Et maintenant
Ranplanplan
Que vais-je faire?
Prendre le ferroviaire
Je suis à Invalides
Et mon coeur avide
Se languit
De... [reprise]

"Vers" composés lors d'une de nos nombreuses escapades dans la capitale, le jours où nous avons couru après un malheureux appareil photo, où nous avons fait la connaissance de La Boétie et où nous avons découvert que les banques fermaient le samedi après-midi...
Petites chansons d'alors:

Posté par incitatus à 23:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2006

Lentilles vs Jelly

La jelly, gluante mais rapide
La lentille, petite mais costaude!
P1010014 jelly

Là, c'est moi< ... >Là, c'est Cécile
 

Posté par incitatus à 01:45 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

20 octobre 2006

El Don Juan

« Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne
Je partirai... »

... prendre le bus pour aller disserter durant quatre longues heures sur l'Afrique. Ma lecture du livre maudit n'est à cette heure toujours pas achevée, et ne le sera que tardivement, au cours du mois de novembre, voire décembre. Malgré ce magnifique cadeau empoisonné que nous a fait notre merveilleuse prof de géographie, ce soir je suis sortie. J'avais un spectacle de prévu au théâtre. Certes, vous allez me dire que j'aurais pu rester chez moi, à me reposer travailler. Certes! Mais pas quand ledit spectacle s'intitule El Don Juan!

On pourrait appréhender une mise en scène très contemporaine et novatrice du célèbre best-seller de Molière. Mais alors, pourquoi un tel titre? Parce que justement, ce n'est pas du Molière pur et dur! C'est un heureux mélange de plusieurs pièces qui racontent les mésaventures du célèbre ''abuseur''. Depuis la tradition italienne de la Comedia dell'Arte jusqu'à la pièce de M. Poquelin. Le résultat est une pièce très enjouée, bouffonne à souhait, avec toujours la gravité de la fin.

Des décors soignés qui ne sont pas sans rappeler les décors des spectacles de marionnettes, des costumes tout aussi réussis, et, chose particulièrement intéressante, tous les acteurs sont masqués.

don_juan1don_juan2 Des scènes à retenir? Une des dernières, où Don Juan, chez lui, vient de recevoir son père. Entre alors une horde de femmes qui l'assaillent. Lui, perchés sur une chaise-trône, se met debout, les bras en croix, la tête tombante et leur dit: « Voici mon corps! Partagez-le. » Ou encore la fameuse scène dans les bois avec Sganarelle: tous deux sont déguisés: nous avons un Sganarelle en médecin, et un don Juan tout sec et fin comme un haricot en... femme! Mais attention, pas n'importe quelle femme: des collants sans pieds turquoises, des escarpins à talon aiguille et une robe moulante ''ras-du-cul'' (excusez l'expression, mais je n'ai rien trouvé de plus adapté!) à paillettes dorées. Et le mieux dans tout ça, c'est que ça lui allait comme un gant! Je vous le promets! Les poses, les mimiques étaient parfaitement réussies, et à hurler de rire (imaginez-le, ainsi accoutré, avec une épée à la main en train d'égorger je ne sais quel comte!).

Bref (comme dirait Pépin), une réussite totale, et un moment de pur amusement.

PS: les photos ne sont pas celles de la représentation que j'ai vu; Doña Juanita (dixit Sganarelle) n'avait pas de fichu ce soir!

Posté par incitatus à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2006

Dédicace...

Ma très chère Cécile, voici une photo rien que pour toi. Un petit souvenir de vacances...
P8260092

Posté par incitatus à 23:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,