Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

07 septembre 2006

Questionnaire

Trouvé au hasard des blogs, voici un questionnaire amusant...

- Mon juron préféré en voiture : connard, ou quand je suis moins énervée, abruti
- Mes chaussures chaussettes favorites : celles que l'on m'a offertes à mon anniversaire
- L'odeur qui m'émeut le plus : l'herbe après la pluie qui me rappelle Robinson quand on ouvrait les volets le matin
- Ce que je fais quand je ne fais rien: bah... rien!
- Ce que je voudrais dire à mon père : merci pour mon cadeau d'anniversaire! il me sert beaucoup et évite bien des litiges à la maison (il s'agit de mon ordinateur portable). Ou alors, merci d'être aussi patient quand je conduis...
- Dans mon Ipod, j'écoute en boucle: je n'ai pas de Ipod et n'en aurai pas!
- La dernière fois que j'ai pleuré : samedi dernier, il était deux heures du matin
- Je me regarde dans la glace et je me dis : *.....* ceci représente le vide présent dans mon cerveau quand je suis devant le miroir à 6h du matin
- Dernier tableau accroché chez moi : une calligraphie arabe d'Hassan Massoudi, offerte par ma Dame-Oiselle à Noël dernier
- Je pourrais y passer des heures : devant mon ordinateur! (ou à na rien faire, mais je crois que la différence n'est pas énorme)
- Mon luxe de la vie : avoir choisi librement mes études, sans pression parentale
- Au p'tit dèj, je ne pourrais me passer de : manger! je ne peux survivre le ventre vide
- La dernière fois où j'ai trop bu : jamais (c'est vrai! si vous ne me croyez pas, demandez à Cécile, Lu, la Belette ou ma Dame-Oiselle...)
- Ce que je n'ai pas encore osé faire : tant de choses!
- Je ne suis pas superstitieuse mais: je regarde l'horoscope dans le 20 minutes le matin, histoire de rire un bon coup.
- A mon dîner idéal, je réunirais : mes disciples (!) non, ne faites pas attention, je suis fatiguée.
- Mon couple mythique : Zeus et Héra, parce qu'ils sont toujours en train de se disputer. Ils sont plus vrais que nature alors que ce sont des dieux!
- Mon coupe-faim : j'ai toujours faim!
- Mon voeu le plus cher : qu'il se réalise...

Posté par incitatus à 22:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2006

C'est la fin...

Je suis rentrée. J'ai quitté cette bulle où le temps semble s'écouler différemment. Maintenant, il me semble que les aiguilles de l'horloge se sont emballées et s'ingénient à rapprocher le dernier jour le plus rapidement possible. Nous sommes partis de cette maison la tête pleine de bons souvenirs et j'essaie de ne pas me reconnecter trop vite à la réalité. Cette réalité qui m'effraie un peu... Je rentre en prépa, mais qu'est-ce qui m'attend encore? J'ai horreur du changement, mais je l'aime en même temps. Étrange, n'est-ce pas? J'aime avoir mes habitudes, parce qu'ainsi, je stresse beaucoup moins. Mais l'évolution empêche la lassitude, l'ennui. Certain diraient que c'est le travail qui éloigne de nous l'ennui... Bref, tout ça pour dire que comme d'habitude, je n'ai pas fait la moitié du quart de ce que je voulais faire, je n'ai pas fini mes devoir de vacances, je n'ai pas envie de retourner travailler... ça sent la fin, c'est la fin.

Posté par incitatus à 00:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 août 2006

Art épistolaire ou le plaisir d'écrire

Plaisir d'écrire

Quand j'étais petite, chez ma grand-mère, il y avait toujours un moment consacré à l'écriture des cartes postales. Celle obligatoire pour les parents, puis celles pour les copines dont on a soigneusement noté l'adresse dans son carnet. On fait des brouillons, Mamie les corrige. Toutes commencent par la même chose: « Chère unetelle, Comment ça va? Moi ça va bien. J'espère que tu passe de bonnes vacances... ». Quand on n'a pas d'idées, on recopie le brouillon sur toutes les cartes.

Puis, en grandissant, j'ai conservé cette habitude. Au début, j'écrivais dans l'espoir d'une réponse. Personnellement, je laisse rarement une lettre sans réponse. Maintenant, c'est tout simplement le plaisir d'écrire qui prime. Et le plaisir de faire plaisir. Parce qu'écrire, on peut le faire tout le temps, pour soi, sur un blog. Mais la correspondance écrite a ceci de particulier qu'elle fait plaisir aux deux bouts de la chaîne. Vous pouvez amener le fait qu'il y a aujourd'hui les mails et les sms. Mais il n'y a pas le plaisir de tenir dans ses mains une feuille de papier. L'écriture est en soi une signature, une marque de l'autre bien plus personnelle qu'un surnom écrit à la va-vite au bas d'un courriel.

Et il y a aussi le plaisir que l'on prend à choisir ses mot en fonction du destinataire. Illustrer une feuille vierge avec un motif assorti à la couleur du papier que l'on a choisie pour la personne en particulier. S'appliquer à bien écrire, faire de belles phrases. Puis choisir le timbre pour qu'il ne jure pas avec l'enveloppe. Autant de détails qui sont des clins d'oeil à la personne à laquelle on pense. Un présent que l'on fait à ceux qui nous manquent. Un cadeau qui ne demande qu'un peu de temps et quelques pensées...

Posté par incitatus à 22:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juillet 2006

Jeux de mains...

Cinq et cinq. Dix doigts. Dix doigts s'activent sur le clavier. À la main droite, une ampoule et des traces de pansement. Les bouts des doigts restent gris-bleu, malgré la brosse à ongle et le savon de Marseille. À la main gauche, des crevasses: je n'avais pas prévu de sparadrap pour cette main-là. Des zones plus grises se répendent sur ma peau asséchée. « C'est le métier qui rentre. » Vous parlez d'un métier! Attacher des fils de cuivre à des crochets. Et ce, pendant huit heures de suite... voilà qui m'apprendra à faire des heures sup'!

Posté par incitatus à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2006

Fête nat' (vendredi 14 juillet)

Pour la première fois de ma vie, j'ai fêté mon anniversaire avec mes amies le jour-même de ma naissance, le 14 juillet. Pour mes dix-huit ans. Jusque-là, je l'avais toujours fêté au mois de juin, avant les grandes vacances. Et, depuis six ans, je ne le fêtais plus du tout avec des personnes autres que ma famille. Cela faisait même quatre ans que j'étais à l'étranger lorsque je vieillissais d'un an.

Partie de jambes en l'air

Et cette année, vous m'avez fait l'immense plaisir d'être avec moi pour fêter ma majorité. Alors je tenais à vous remercier pour cette soirée. Nous étions certes fatiguées par cette semaine de débauche "non-stop", mais cela ne nous a pas empêchées de faire une partie de jambes en l'air dans le jardin, à la lueur des flambeaux. Pour ceux qui auraient tout compris de travers, cette "partie de jambes en l'air" consiste tout simplement à s'allonger en étoile dans l'herbe, les têtes au centre, de lever les jambes au-dessus des têtes et de prendre une photo de nos pieds nus ainsi disposés... Rien d'autre!

cadeaux

De plus vous m'avez gâtée: des chansons d'amour du Moyen-Age, époque bénie de notre histoire de France (et du monde aussi d'ailleurs!), ainsi qu'un bréviaire du chevalier, qui me guidera sur le droit chemin de la vie (on y croit!!!). La tortue a enfin retrouvé sa cousine, qui l'attendait sagement sur son étagère depuis des années. Et les chaussettes! Alors là... c'est quelque chose: un cactus s'écriant "Qui s'y frotte s'y pique". Pas mal, hein? Moi, j'adore. Pour que l'on me prenne totalement pour une folle, je n'aurais plus qu'à mettre au pied droit le cactus et au pied gauche, le lézard ("Y a pas d'lézard...").

Posté par incitatus à 23:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Avertissement

Non, je n'ai toujours pas retrouvé internet, mais j'ai simplement réalisé que lorsque je recevrai le nouveau modem, je serai certainement partie en vacances... puisque je pars vendredi prochain jusqu'au 7 août.

Je poste donc mes notes (tant pis pour la facture de téléphone, ce n'est pas moi qui paye), sans les photos, car cela prendrait trop de temps. Je les ajouterai en rentrant...

Sur ce, bonnes vacances à tous,
Je vous embrasse,

Incitatus

Posté par incitatus à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 juillet 2006

Mille excuses, bis repetitam

Les embêtements continuent... Au départ, nous changeons simplement de serveur. Mais l'ancien s'est vexé et n'a donc pas attendu que nous résilions le contrat pour nous supprimer notre connexion ADSL. Donc nous nous retrouvons avec la connexion ancienne version, celle qui mange notre ligne téléphonique, qui coûte cher et qui est dix fois plus lente.

Le modem est censé (je dis bien censé!) arriver à la fin de la semaine prochaine. Je m'excuse de ce contretemps, et croyez bien que j'en suis la première frustrée!!! J'ai des tas de notes en attente sur mon ordi, qui n'attendent qu'une connexion plus rapide (parce que s'il faut un quart d'heure pour poster chaque note, je ne suis pas arrivée...).

A très bientôt,

Incitatus

Posté par incitatus à 10:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2006

Derniers instants

18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18


Dans quelques heures...

Déjà il fait nuit. Au loin dans la plaine résonnent les feux d'artifice. Je ne les vois pas derrière la forêt, mais ils me narguent, je le sais. Ils me rappellent narquoisement que demain, j'ai dix-huit ans...

Je profite des derniers instants d'insouciance qui me seront désormais interdits. J'ai l'impression que le poids des responsabilités va venir m'écraser d'un seul coup. De l'appréhension, ça c'est sûr...

Ne pouvez-vous m'offrir un an de moins pour mon anniversaire???


18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18

Posté par incitatus à 23:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juillet 2006

Enfin seule!

Ca y est! mon frère est parti pour deux semaines. Ma sœur a quitté la maison pour l'Irlande il y a déjà quatre jours. Désormais, la maison m'appartient.

Bon d'accord, il y a toujours les parents, mais peu importe: je n'ai plus les frère et sœur à supporter.

Bon d'accord, je suis de mauvaise foi (pour changer), étant donné que je passe la plupart de mon temps dehors et que je ne les voyais par conséquent que très peu, mais peu importe: ils ne sont plus là. Je suis seule jusqu'au 21.

Après ça, je serai très contente de les revoir, et réussirai peut-être à les supporter un mois sans broncher. En attendant, je vais profiter...

(D'ailleurs, si ma sœur avait été là, nous n'aurions pas eu son matelas pour dormir dimanche. C'eût été embêtant...)

Posté par incitatus à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2006

Questionnaire de Proust

Poursuivons la présentation par le petit questionnaire d'un grand auteur...

- Le principal trait de mon caractère: Timidité (ou lâcheté, chacun vois ça comme il veut)

- La qualité que je désire chez un homme: Patience

- La qualité que je désire chez une femme:  Sincérité

- Ce que j'apprécie le plus chez mes amis:  Leur présence

- Mon principal défaut: J'en ai tellement!

- Mon occupation préférée: Ne rien faire

- Mon rêve de bonheur: Un monde sans argent, sans cette économie totalement déshumanisée

- Quel serait mon plus grand malheur: Ne pas connaître le sens du mot "bonheur"

- Ce que je voudrais être:  ... une tortue?

- Le pays où je désirerais vivre: La France!!! (ou le Pays Imaginaire)

- La couleur que je préfère: Tout ce qui est entre deux, comme le vert très sombre ou le bleu pervenche ou encore le jaune avec une touche d'orangé

- La fleur que j'aime:  Les coquelicots depuis peu, les capucines, la glycine... les fleurs d'acacia, en beignet!

- L'oiseau que je préfère:  L'oiseau d'or, des contes que je lisais quand j'étais petite (peut-être connaissez-vous son histoire...)

- Mes auteurs favoris en prose: Dans les classiques, Maupassant. Sinon, C.L.Grace, E.Brissou-Pellen...

- Mes poètes préférés:  Virgile (!?), Verlaine, Bernard Lavilliers (les textes de ses chansons sont splendides)

- Mes héros dans la fiction:  Robin de Bois et Gaston Lagaffe (quand j'étais petite, c'était Tintin)

- Mes héroïnes favorites dans la fiction:  Katherin Swimbrook, et j'en oublie plein

- Mes compositeurs préférés:  Purcell, Vivaldi, Haendel, Bach et tant d'autres!

- Mes peintres favoris: Botticelli et tous les auteurs anonymes des fresques dans les églises

- Mes héros dans la vie réelle: R.A.S.

- Ce que je déteste par-dessus tout: Le mensonge, l'hypocrisie et les économistes, qui cumulent les deux

- Le don de la nature que je voudrais avoir:  Voler

- Comment j'aimerais mourir: Sans souffrir

- Etat présent de mon esprit:  Serein car trop fatigué pour penser à autre chose

- Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence: Celles qui font se sentir coupable

- Ma devise: "Ne crains pas d'être lent, crains seulement d'être à l'arrêt." Je pourrais avoir aussi: "Rien ne sert de courir, il faut partir à point."

Posté par incitatus à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,