Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

12 novembre 2006

Mickey & Co.

mickey_mouseCe matin, réveil difficile. Le soleil se levait à peine qu'il a fallu quitter la chaleur bienfaisante de mon lit. J'étais en retard et n'ai même pas eu le temps de prendre de petit-déjeuner avant de partir! Cela ne m'arrive jamais, c'est dire si je tenais à aller voir cette exposition, et surtout à revoir (enfin) my dear Cécile. Mon écharpe, mon manteau, mon chapeau, et je suis partie. Le bus est vide; pas un chat à la gare; deux pelés trois tondus attendent le train. Le mien, heureusement m'attends déjà à quai: je n'ai plus qu'à me rendormir confortablement blottie dans le rayon de soleil qui perce à travers les lourds nuages de plomb.


Pourvu qu'elle n'ait pas oublié de se lever... Pourvu qu'elle n'ait pas oublié de se lever...

chat_de_cheshire Ouf! la voilà qui arrive tout sourire. Un jour elle saura où se mettre sur le quai pour se trouver en face de la porte... Je suis tellement absorbée dans la discussion que j'en ai oublié les gnomes qui piaillent derrière moi. Au fait, où sommes-nous? Est-ce qu'on a passé Invalides? Non. Heureusement, nous nous sommes préoccupé de ce détail subsidiaire à temps: les carreaux oranges approchent.

belle_au_bois_dormant Dehors, le temps est humide. Il est neuf heures, le musée ouvre ses portes à dix heures. Nous avons le temps d'aller acheter un petit-déjeuner. Et nous partons à l'assaut des Champs Elysées, déserts à cette heure-ci de la journée. Trouver une banque pour Cécile, une boulangerie pour moi-même... Ce n'est pas une mince affaire dans cette avenue qui n'aligne que bureaux de changes et restaurants! Finalement, après trois quarts d'heure de recherche assidue, nous retournons à notre point de départ, plus ou moins satisfaites. Il n'y a presque personne... Étrange: Klimt aurait amené au moins trois heures d'attente!

labelleetlabete_labelleetlabete Deux heures d'exclamations comme « Oh regarde! Alice au Pays des Merveilles: ça fait une éternité que je ne l'ai pas regardé. Il faudra qu'on se le regarde un de ces jours. » ou encore « Fantasia, je ne l'ai vu qu'une fois il y a quinze ans. Mais j'aimerais bien le revoir... ». Nous accompagnons les chansons des extraits diffusés de nos voix: « Mon amour, je t'ai vu au beau milieu d'un rêve! » ou « Un joyeux non-anniversaire! ». Nous observons les éléphants roses de Dumbo: « C'est quand même traumatisant comme scène! ». Les arbres aux yeux jaunes dans Blanche-Neige sont rétablis dans leur fonction originelle: « Ils font peur quand même ». Mais nos esprits plus aiguisés qu'alors parviennent à qualifier l'accoutrement de Blanche-Neige d'affreux, et nous élisons la robe de Belle (dans La Belle et la Bête) quand elle découvre la bibliothèque de ''Plus belle robes des Princesses des Dessins Animés de Walt Disney'' (bien que Belle ne soit pas à proprement parler une princesse). Bref, deux heures d'émerveillement. Deux heures d'une baignade des plus agréables dans la fontaine de Jouvence...

Le retour fut bien plus chaotique: RER pour Versailles Rive Gauche, pas de bus avant deux bonnes heures, donc obligée de remonter jusqu'à Chantiers, puis attendre le train, puis attendre le bus. Le dimanche, mieux vaut prendre la voiture! (Je vais chercher un recommandé mardi: j'espère que c'est mon permis...)

Posté par incitatus à 21:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2006

Philolexie: vocabulaire

-anuptaphobie: peur de rester célibataire
-éthylophobie: peur de l'alcool
-pléthophobie: peur des excès
-diétophobie: peur des régimes alimentaires
-vadite retro: pluriel de "vade retro" (je précise pour les non-latinistes)
-ailurophobie: peur des chats (Ma Dame-Oiselle est une panthère...)
-galéphobie: peur des chats, aussi, mais galê en grec signifie "belette"
-alektorophobie: peur des poulets
-cynophobie: peur des chiens
-khéléniphobie: peur des tortues (!)
-cachophobie: peur du rire (à ne pas confondre avec cacophobie: peur du laid)
-dicophobie: peur des dictionnaires
-atramantophobie: peur de l'encre et des encriers
-molubdotémophobie: peur des taille-crayons (!!!)
-procrastinate: qui repousse tout au lendemain
-tintinophile: fanatique de Tintin (il existe des tintinophobes également!)
-bédéphobie: peur des bandes dessinées
-apotemnophobie: peur des gens amputés
-tudiculaphobie: peur des touilleurs de cocktail
-atychiphobie: peur de l'échec
-borbophobie: peur des gargouillements
-tierce (heure canoniale): 9h du matin
-idiosymcrasie: "tempérament personnel à qn" (Robert)
-topoï: pluriel de topos, "lei en grec", "lieu commun" en français
-hexamètres dactyliques, trochées, spondées: termes de métrique latine
Les deux mots inventés sont: philolexi(qu)e - qui aime les mots - et lexicide - tueur de mots.

Toutes les phobies son répertoriées sur ce site (découvert sur un blog).

Posté par incitatus à 01:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

14 octobre 2006

Philolexie

criIl y a un an, nous étions un groupe de folles plus ou moins anuptaphobes. On peut dire que que l'éthylophobie et la pléthophobie étaient bien éloignées de nous; nous étions plutôt diétophobes. Vadite retro ailurophobes, galéphobes, alektorophobes, cynophobes et autres khéléniphobes! Animaux plus ou moins bien domestiqués, nous ne sommes pas de discrets cachophobes. Au CDI, loin de nous vils dicophobes, atramantophobes et molubdotémophobes! Car nous ne lésinons pas sur les moyens pour travailler... cependant, parmi nous se dissimulent d'invétérés procrastinates, et ceux-ci ne sont pas près de plier bagages. Quelques tintinophiles, en ancun cas bédéphobes, persistent et signent. Nous comptons également une apotemnophobe, ainsi qu'une personne qui ne risque pas la tudiculaphobie! Cette année, en hypokhâgne (ou hypocharte, en ce qui concerne notre canidé préféré), nous sommes vaccinés contre l'atychiphobie. Et avant l'heure des repas, les borbophobes sont à des lieues, ayant fui déjà depuis tierce (heure canoniale). Chez nous, nous parlons d'idiosyncrasie, de topoï, de prosodie, de sémantique, de syntaxe, de Kant, d'hexamètres dactyliques, de trochées, de spondées...

Vous, ô lecteurs philolexiques, essayez donc de trouver le sens de tous ces mots; seuls d'eux d'entre eux n'existent pas... vivent les mots! Mal mort aux lexicides!

PS: dommage que la philosophobie n'existe pas; si elle comptait parmi les pages de notre bien aimé Robert, sûre que je serais philosophobe!

Posté par incitatus à 17:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

23 septembre 2006

Je patrimoine, nous patrimoinons

Hôtel de Beauvais, de Sens, de Sully. Archives nationales. Le Marais. RER C, Saint-Michel. Métro, ligne 11, Châtelet, Réaumur-Sébastopol. Paris désert, puis la foule. Le parvis de Notre-Dame noir de monde. Les trottoirs étroits, devoir descendre sur la chaussée pour passer. Peu de voitures. Il est tôt, trop tôt, puis il est trop tard, pour les visites guidées, il faudra revenir. Tant pis. Des heures de marche, des tours et des détours. Les rues vides, les rues bloquées. Mais pourquoi cette foule rue Saint-Antoine? Nous marchons à contre-courant, nous ne comprenons rien, comme d'habitude. Nous apprendrons plus tard qu'il s'agissait de la techno parade. Oui, c'était le 16 septembre, journée du patrimoine, avec Cécile. Déjeuner au Paradis du fruit, quai Saint-Michel. Trop tôt, nous patientons en furetant dans les coffres des bouquinistes. Nous observons le courant de la Seine. Nous sommes passées par Saint-Louis et l'Ile de la Cité: nous n'avions jamais vu ''notre'' quartier de ce point de vue-là et c'est beau. Il fait chaud, mais il ne fait pas beau; il fait lourd. Nous rentrons, il est déjà près de 19h. À Versailles obligée de descendre du train. J'attends le prochain, mais tous ont au moins vingt minutes de retard. Léger bémol qui ne parvient pas à m'ôter le sourire accroché à mes lèvres... Une journée à part, qui m'a fait oublier durant douze petites heures les soucis du quotidien. Le calme avant la tempête... c'était la semaine dernière.

marais_map

Posté par incitatus à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2006

Ah, Candes!

Candes Saint Martin, une petite ville très jolie, avec une magnifique collégiale; jugez par vous-mêmes!
P8210121

J'ai essayé de mettre une photo des voûtes mais n'ai pas réussi car les photos sont trop lourdes et je ne sais pas comment les comprimer... Vous devrez donc vous contenter de cette vue d'extérieur en attendant que je trouve une solution. Toutes mes excuses.

Posté par incitatus à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2006

La confrérie des Sacs à Vin

Lors de la visite du château de Montreuil-Bellay, nous avons fait la découverte d'une étrange secte. Un groupe de gais lurons aimant festoyer dans les caves du château ont fondé la confrérie des Sacs à Vin. Étrange nom me direz-vous. En effet, surtout quand on pense que c'est ainsi que l'on appelle le petit tonneau qu'emmenait les vigneron lors des récoltes afin de se désaltérer. « Ni trop, ni trop peu », afin de ne pas s'endormir et d'avoir suffisamment chaud.

Pour intégrer la confrérie, il fallait, après un bon repas bien arrosé dans la cave, monter l'escalier à vis qui mène à la cour, et ce en arrière sans toucher les murs. Une fois l'épreuve passée, le candidat prête serment devant le portrait de Rabelais en citant les vers de ce fameux auteur: « Quand mon verre est plein, je le vide, et quand il est vide, je le pleins »! Intéressant, isn't it?

De plus, lors des grandes réceptions qui se déroulaient dans le salon, on entrait dans ladite pièce en passant sous une porte au dessus de laquelle trône une devise bien sympathique: « Tristitia mea vertitur in gaudium » (pour les non-latinistes et les paresseux – ce que je suis personnellement puisque j'ai attendu la traduction de la guide - « Ma tristesse se transforme en joie »).

Rabelais

Posté par incitatus à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,