Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

21 mai 2013

Vacances - seconde partie : l'abbaye de Senanque

En fin de journée, c'est à l'abbaye de Senanque que nous nous sommes rendues. Une abbaye encore occupée par une communauté de neuf moines, âgés de 28 à 70 ans. Ces bâtiments sont un véritable bijou d'architecture romane. Le dépouillement cistercien donne à voir la beauté pure du travail de la pierre. Les voûtes, les colonnes du cloître, les murs d'une blancheur immaculé. Un endroit véritablement apaisant, que l'on aurait voulu ne jamais quitter.

P1020956

P1020958

P1020962

P1020966

P1020971

Posté par incitatus à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2013

Vacances - première partie : le sentier des ocres

Pendant le week-end des 8-mai-Ascension, je suis partie en vacances, poussant mon séjour dans le Var jusqu'au mardi suivant pour cause de trains complets le dimanche. Avec ma soeur, nous avons accompagné notre grand-mère dans sa descente vers le Sud. Nous avons profité du trajet pour découvrir le Petit Luberon.

Le lendemain de notre arrivée, sous un ciel légèrement voilé, nous sommes allées crapahuter dans d'anciennes carrières d'ocre. Les couleurs étaient absolument ébolouissantes, et donnaient à l'endroit un aspect légèrement surréaliste. Par contraste, les jeunes feuilles des chênes paraissaient phosphorescentes.

P1020890

P1020895

P1020898

P1020906

P1020917

Posté par incitatus à 10:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2013

Kissing the witch

"I am inclined to think that a witch should not kiss. Perhaps it is the not being kissed that makes her a witch; perhaps the source of her power is the breath of loneliness  around her. She who takes a kiss can also die of it, can wake into something unimaginable, having turned herself into some new species." Kissing the Witch, "The Tale of the Kiss", Emma Donoghue

Kissing the witch

Treize contes, dont les douze premmiers sont des réécritures de contes connus depuis des lustres: Blanche-Neige, Cendrillon, la Belle et la Bête... Douze réécritures sous le sceau du féminisme, où les princesses ne sont plus simplement décoratives, mais où elles deviennent de véritables actrices de leur destin.

Plus que ça, ce sont désormais elles les narratrices de leur propre histoire. Récits à la première personne, chacune raconte ses aventures à un personnage du conte précédent. Blanche-Neige, par exemple, demande à sa belle-mère à la fin de son histoire : "Who were you before you married my father? And she said, Will I tell you my own story? It is a tale of a handkerchief."

L'enchâssement des récits se fait en souplesse, et c'est tout naturellement que l'on suit la nouvelle narratrice dans sa propre histoire. Les styles changent subtilement d'une conteuse à l'autre. L'ensemble est extrêmement plaisant à lire, tant pour les happy endings que pour les histoires qui serrent le coeur. Voilà qui donne envie de (re)lire les contes de Grimm et compagnie !

"And what happened next, you ask? Never you mind. There are some tales not for telling, whether because they are too long, too precious, too laughable, too painful, too easy to need telling or too hard to explain. After all, after years and travels, my secrets are all I have left to chew on in the night.
This is the story you asked for. I leave it in your mouth." (ibid.)

PS : réécriture dans un genre complètement différent, mais qui se lit tout aussi facilement, Ash de Malinda Lo, réécriture de Cendrillon, sous la forme d'un roman pour young adult.

Posté par incitatus à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,