Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

26 décembre 2011

La première fois que j’ai vu ce film, j’étais dans l’avion et je partais pour le Canada. Quand il était sorti au cinéma, j’avais eu très envie d’aller le voir (voix de Johnny Depp et tout ça), mais cela ne s’était pas fait pour d’obscures raisons de temps qui passe trop vite et autres excuses du même acabit. J’ai donc découvert ce film en VF (j’ai beau comprendre l’anglais, regarder un film d’animation sans sous-titre, c’est trop me demander), sur un écran minuscule et avec une qualité d’image déplorable. Pourtant, j’avais bien aimé l’histoire.

Rango

Aussi, dès que j’ai pu, je me suis procuré le DVD, et la semaine dernière, j’ai pu le revoir sur grand écran, avec toute la qualité d’image et de son, et surtout, en VO. Et j’ai encore plus aimé. Et pour cause : le scénario est classique mais présente de petits clins d’œil « méta-référentiels » comme je les aime tant, des questions existentielles, des références à la pelle, des personnages hauts en couleurs, une véritable intrigue, de l’action… bref, tout ce qu’il faut pour faire un bon film. Et une bande originale excellente, bien sûr.

Les images sont superbes, paysages de désert, ciels immenses, les décors sont très beaux, ville perdue et en train de sombrer, la route, les personnages ont de véritable « gueules », ils ne sont pas beaux, sont même effrayants ou dégoûtants, et c’est ce qui fait leur charme. Et l’histoire du lézard qui ne sait pas qui il est mais doit construire son propre personnage, pour trouver son identité, est vraiment bien. Compliquée, mais c’est ce qui fait tout son intérêt. Ce film est un véritable conte philosophique, ou plutôt, western philosophique, avec ses réflexions sur la foi, la croyance, l’identité, l’espoir, le bien et le mal, le progrès, le rituel et tant d’autres thèmes prisés des professeurs de philosophie.

Rango, c’est plus qu’un film pour enfant.

Posté par incitatus à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur La première fois que j’ai vu ce film, j’étais

Nouveau commentaire