Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

21 août 2011

Canada - 3e jour

Nous quittons Toronto, capitale provinciale de l'Ontario, pour Ottawa, capitale fédérale du Canada. Au programme, beaucoup de route. A droite comme à gauche, une fois sorti de la banlieue de Toronto, tout est verdoyant. De temps à autre, un panonceau prévient contre la traversée probable de cerfs de Virginie ; la guide nous signale les marécages où pourraient se trouver des barrages de castors. Enfin, nous arrivons à Kingston, où nous déjeunons dans un ancien fort militaire britanique. Au menu : soupe de carottes au curry (une tuerie), saucisse et mashed potatoes (de la purée, de la vraie) et pudding bien sucré, bien informe, mais tellement bon !

P1000323

Puis croisière sur le Saint-Laurent, dans la région des mille îles. A côté, la Loire et la Seine sont des poids plumes. Ce fleuve est un géant. Le paysage est superbe, sous le soleil éclatant. L'eau est bleu sombre, et les arbres verts abritent ou dissimulent les "cabanes", qui ressemblent davantage à des palaces qu'à des huttes. De l'autre côté du fleuve, les Etats-Unis.

P1000347

Puis nous repartons en direction de notre destination du jour : Ottawa. La ville est beaucoup plus humaine que Toronto. Plus soignée, des massifs de fleurs partout, des parcs. Les rues sont larges et respirent. Petit tour au Parlement. Derrière le bâtiment, avec vue sur le Saint-Laurent EDIT: la rivière des Outaouais (ce qui semble plus logique) inégalable, la bibliothèque du Parlement, ronde, tout droit sortie de l'univers d'Harry Potter.

P1000384

Le soir, dîner à la Rôtisserie Saint-Hubert, spécialité du coin très prisée des jeunes Québécois. Ce n'est pas de la restauration rapide, mais presque. Spécialité de poulet (sous toutes ses formes) servi avec des frites et de la salade de chou crémeux (chou blanc avec une sorte de mayonnaise sucrée). Evidemment, les plus âgés du groupe - ma grand-mère en tête - crient au scandale et laissent leur assiette quasiment pleine. Se plaignent du service, réclament du pain, comparent le repas à la cantine... De mon côté j'ai vidé mon assiette sans demander mon reste et ai tâché de résister à la tentation de me cacher sous la table tant je n'aime pas les scandales. Somme toute, ça fait partie de la couleur locale et un petit McDo n'a jamais tué personne.

P1000386

(Pas de photos, le wifi de cet hôtel ne le permet pas... je mettrai à jour dès que possible.)

EDIT: le wifi est toujours bof (le premier jour, ça allait, il y avait une connexion filaire ^^)

Posté par incitatus à 13:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,