Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

10 juillet 2011

Capes et épées

Ces trois derniers jours, j'ai regardé :

1. Capitaine Alatriste.
Déjà, le livre ne m'avait pas plu. La première personne, sans doute. Le manque de panache du personnage principal que j'imaginais bien plus classe – on doit, je pense, cette carence au point de vue interne. Et la traduction n'ajoutait rien.
Le film m'a déçue de même. Pourtant, le Capitaine était joué par Viggo Mortensen. Mais la moustache à la Cyrano ne lui va pas. Et les scènes de guerre, très violentes, manquent de souffle. Très peu de suspens, pas de rythme. On s'ennuie. Et le film dure plus de deux heures. Dommage pour un film de cape et d'épée.

56260_b_capitaine_alatriste

2. La Fille de d'Artagnan.
Là, on touche à la perfection du genre. Scénario construit, rythme haletant, humour, scènes de duel enjouées, acteurs merveilleux, beaux costumes. Plusieurs hypothèses de complots qui n'en sont pas. Des personnages complètement à la masse. Des références aux Trois mousquetaires à la pelle : pour qui a lu le roman de Dumas, c'est tout à fait réjouissant.
Sophie Marceau est superbe, Philippe Noiret charismatique, Claude Rich drôle et ridicule, et j'en passe. Tout dans ce film donne envie de le revoir encore et encore. Sans compter qu'Éloïse passe plus de temps en culotte une épée à la main à tenir tête à son père qu'en robe d’apparat à faire des courbettes (comme son père qui a « du mal à courber l'échine. L'âge sans doute. »).

3. Le Bossu.
Je connaissais par cœur la version avec Jean Marais, mais n'avais jamais vu en entier celle avec Daniel Auteuil. C'était bien dommage, car ce film est excellent ! Les chorégraphies des duels et combats sont superbes, les costumes aussi, la musique est parfaite.
Les acteurs sont très bons. C'est d'ailleurs amusant de retrouver Philippe Noiret, dans le rôle de Philippe d'Orléans cette fois. Fabrice Lucchini est un très bon méchant, rongé par l'envie et la jalousie. Et Daniel Auteuil, avec ou sans bosse, reste classe.
Un film somme toute très divertissant, au rythme enlevé et on ne peut plus agréable pour les yeux.

affiche_Le_Bossu_1997_1

Posté par incitatus à 10:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Capes et épées

  • Oui, pour la Fille de d'Artagnan, on touche à la perfection du genre, on la frôle, on s'en approche de manière asymptotique, sans pour autant l'atteindre, puisque le prénom de l'héroïne n'a pas de "h"...

    Posté par bambou, 10 juillet 2011 à 16:29 | Répondre
  • Des cacahuètes, avec mon Porthos …

    Sans façon. En ce moment, je préfère les films de caps et d'été.

    Posté par delest, 10 juillet 2011 à 20:32 | Répondre
Nouveau commentaire