Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

19 juin 2011

C'est du chinois

Voici, mot à mot, le contenu des photocopies des cours que je suis censée apprendre pour demain :

Le pinyin utilise l'alphabet latin avec les valeurs phonétiques de l'albanais.

Composition interne des caractères -> 11 traits pour le caractère cong = "coeur, oreille, cheminée" -> donne le signe "intelligent". Mais seulement "coeur" et "oreille" ont des valeurs sémantiques. Valeur phonétique uniquement pour "cheminée".

Perso, j'aimerais voir le rapport entre "coeur", "cheminée", "oreille" et "intelligent" !

Sinon, je dois aussi retenir des trucs sur les langue thaï-kadaï, aïnou, mandchoues, le haut-sorabe, l'ossète, le tadjik, les caractères devanagari, le mordve, l'oudmourte, le chleuh ; le drehu et le nongone situent toujours le locuteur par rapport à la mer (dans les indices spatio-temporels de la situation d'énonciation) ; baoulé, nom d'une langue en Côte d'Ivoire signifie "enfant mort" ; savoir écrire 67 toisons de montons en cunéiforme... Autant de choses faciles à caser dans une conversation de tous les jours !

Posté par incitatus à 23:16 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur C'est du chinois

  • Ah mouais. Tous ces types qui pondent des mots dans tous les coins, soit- disant pour relier "intelligence", "cœur" et "cheminée" ! Du trégrannimportekoi …Leur seul but est, à l'évidence, d'emmouscailler les jeunes linguisticiennes. Pas de doute.
    Faut vraiment être très cong !…

    Posté par delest, 20 juin 2011 à 07:04 | Répondre
  • >> delest

    "Linguisticienne" ? J'aime bien ce mot, plus joli que linguiste.

    Posté par inci, 20 juin 2011 à 08:37 | Répondre
  • Ah oui, tu trouves aussi ? Linguiste, ça évoque jupe plissée, chignon et lunettes. Linguisticienne, ça sonne comme "languedocienne". Petits froufrous d'où émergent d'interminables gambettes couleur pain d'épice.
    Rien de tel que les mots pour un voyage dans le Sud !

    Posté par delest, 20 juin 2011 à 09:32 | Répondre
  • En fait, ça a l'air follement passionnant tant qu'on n'est pas interrogée dessus.

    Posté par bambou, 20 juin 2011 à 11:40 | Répondre
  • >> delest

    Linguisticienne a, je trouve, un petit côté "magicienne" qui me plaît bien ^^ (par contre, pour ce que est des gambettes couleur pain d'épice, ça reste à prouver... je suis plutôt lunettes et chignon - heureusement, j'échappe à la jupe plissée ^^)

    Posté par inci, 22 juin 2011 à 09:40 | Répondre
  • >> bambou

    Tu touches là le point sensible. C'est en soi intéressant. Mais ça fait trois ans qu'on me liste les langues indo-européenne et autres familles de langues. Au bout d'un certain temps, ça commence à lasser. Sans compter que je ne vois pas le rapport entre la traduction de tablettes sumériennes en cunéiforme et l'ingénierie multilingue (intitulé de ce cours). Cela va sans dire, la traduction je l'ai zappée dans mes révisions! (Et elle est tombée au partiel... hum)

    Posté par inci, 22 juin 2011 à 09:42 | Répondre
  • Lunettes et chignon, pantalon :
    chouette, de nouveaux indices. Une des principales tâches du pauvre commentateur, éreinté de labeur devant son écran aveugle, n'est-elle pas de faire émerger du néant, à petites touches impressionnistes, le portrait de la blogueuse qu'il harcèle de ses remarques débiles ?
    A ce propos, le goût du travail bien fait m'améne à la question suivante : quand et comment envisages tu de nous donner la preuve dont tu parles ? XD

    Posté par delest, 22 juin 2011 à 11:42 | Répondre
  • >> delest

    Navrée, je ne suis pas une adepte du narcissisme nouvelle génération, et pour tout dire, moins je me trouve sur les photos, mieux je me porte. Ce qui est en soi une bonne raison de ne pas avoir de compte facebook ou autre ^^ (Je blogue depuis cinq ans, et je n'ai toujours pas dépassé cette angoisse primaire que l'on me voit - en image j'entends - sur internet.) Navrée, il faudra te contenter du portrait impressionniste.

    Posté par inci, 22 juin 2011 à 22:35 | Répondre
  • Tatata. Si tu postais un portrait de toi en majesté, je serais bien déçu, au contraire. Le portrait impressionniste requiert brouillard, imaginaire, détachement, suggestion.
    Un peu comme si chacun, aussi social soit-il, prenait conscience que la solitude est la loi de ce monde.

    Posté par delest, 23 juin 2011 à 22:29 | Répondre
Nouveau commentaire