Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

24 mars 2011

Fullhouse - 풀하우스

Une fois n'est pas coutume, j'ai été déçue.

L'intrigue très bateau et pleine de clichés n'est pas une déception en soi : ce n'est pas comme si les autres séries que j'ai vues étaient très novatrices. La jeune fille dans la mouise qui épouse un acteur insupportable par contrat afin de récupérer sa maison, c'est couru d'avance qu'elle va finir par tomber amoureuse.

full_house_13

Non, ce qui était gênant, c'est déjà l'idée de départ. La maison qu'elle veut récupérer, c'est le seul souvenir qui lui reste de ses parents. Cette maison, ses deux meilleurs amis couverts de dettes vont la vendre pendant son absence. L'idée de base, donc, m'avait chagrinée.

Et surtout, les personnages secondaires. La bitch jalouse et l'amoureux transi : elle n'a aucune bonne raison d'être jalouse parce qu'elle en aime un autre à l'origine, et lui est lourdingue. Et le fameux acteur insupportable est vraiment insupportable.

Il n'y a qu'elle. L'actrice est vraiment jolie, et le personnage n'est pas trop raté.

fullhouse

Song Hye Kyo (송혜교), actrice principale de la série

En plus, je trouve l'ambiance trop angsteuse et déprimante. Seul le dernier épisode fait un peu sourire bêtement. Mais j'avais préféré, et de loin, Coffee Prince.

Je vais donc retourner à mes cours de sémantique cognitive et à mon mémoire.

Posté par incitatus à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Fullhouse - 풀하우스

Nouveau commentaire