Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

21 mars 2011

Concentration

Mon esprit bat la campagne. Ma motivation s'est fait la malle.

Pendant deux semaines, angoisse permanente, peur au ventre. Tenter de réconforter sans y parvenir. Se sentir complètement impuissante et démunie. S'énerver et crier, un peu. Tenter de secouer, sans être certaine du résultat.

Puis le retour à la normale. Apaisement. Moins de pleurs. Mais comme si le courage m'avait quittée avec l'angoisse. Une sorte de vide.

Je n'ai plus envie de me lever le matin. Plus envie de préparer mes cours. Plus envie d'aller à la fac. La semaine dernière, j'ai assisté à deux heures de cours. Deux malheureuses heures. Sur seize. Je n'ai pas rattrapé. Pas encore.

Je m'enfonce dans mon retard, et je n'ai pourtant pas envie. L'urgence elle-même ne parvient plus à m'aiguillonner.

Je viens de passer deux heures sur mon cours de sémantique cognitive. J'ai écrit deux pages.

Je songe avec une peur croissante au cours de C++, que je n'ai pas rattrapé, auquel je ne comprends rien. Je ressasse ce que je dois faire pour vendredi, afin de ne pas arriver les mains vides devant mes directeurs de mémoire, sans pour autant parvenir à m'y mettre.

J'ai juste envie de lire. De lire. De me perdre dans des romans d'aventures. De perdre mon temps devant des séries à l'eau de rose, pour oublier le reste du monde. De regarder le soleil s'émietter dans les arbres.

D'attendre.

Posté par incitatus à 22:50 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Concentration

  • C'est pas une bonne idée. Se plonger dans le travail amène l'apaisement, le partage, parfois même un début de solution. Enfin, ça n'est peut-être pas universel. Pour moi, ça a toujours marché.

    Posté par delest, 22 mars 2011 à 21:16 | Répondre
  • >> delest

    Le travail amène l'apaisement, pourquoi pas. Encore faudrait-il qu'il me plaise : j'aime mes études, certes, mais pas les cours de sémantique cognitive.
    Le travail amène le partage : comment? Personnellement je travaille seule. Sauf si l'on considère le CDI comme un travail, auquel cas je m'abîme effectivement dans le travail. J'y passe toutes mes après-midi de libres, à étiqueter des livres.
    Le travail amène un début de solution... je suis d'accord, à condition d'avoir le courage d'aller jusqu'au bout.
    Certes l'oisiveté comme moyen d'oublier est contre-productive. Ce n'est qu'un expédient qu'on finit par regretter d'avoir utilisé. Mais c'est tout ce dont j'ai envie en ce moment. Ça va passer, bientôt j'espère...

    Posté par inci, 23 mars 2011 à 07:15 | Répondre
  • La sémantique cognitive, ça s'appelle comme ça, parce qu'après en avoir suivi un cours on a envie de cogner quelqu'un ?

    Posté par delest, 24 mars 2011 à 08:02 | Répondre
  • >> delest

    Je suis pas sûre que ce soit la véritable raison, mais ce ne serait pas mentir que de l'affirmer!
    En fait, c'est surtout le prof qu'on a envie de cogner, plus que le cours en lui-même.

    Posté par inci, 24 mars 2011 à 10:55 | Répondre
  • Bon, si ta prochaine note en sémanbidule cognimachin emprunte à la bulle de savon sa forme ronde et symétrique, tu sauras que le prof en question est sans doute un de tes lecteurs occasionnels.
    Un cogniticien incognito, quoi...

    Posté par delest, 25 mars 2011 à 21:27 | Répondre
  • >> delest

    Si c'est un bon prof, il notera le travail, et non pas l'élève. Surtout qu'on est deux sur le coup, alors punir les deux pour la faute d'un, ce serait injuste, tu ne crois pas? ^^
    Mais je ne risque pas grand chose : même s'il est un jour tombé sur cette page - ce qui est fort peu probable - il a dû partir sans prendre le temps de lire en voyant toutes ces notes sur les séries coréennes XD

    Posté par inci, 25 mars 2011 à 23:51 | Répondre
  • C'est vrai ça.
    Si il était resté assez longtemps pour voir le niveau des commentateurs que tu attires, nul doute que dans sa fuite, il se serait fracassé le crâne dans l'escalier.

    Posté par delest, 26 mars 2011 à 01:45 | Répondre
  • >> delest

    Ou au contraire, il aurait revu à la hausse son opinion sur ce blog : un blog avec des commentateurs aussi raffinés ne peut pas être si mauvais...

    Posté par inci, 26 mars 2011 à 09:07 | Répondre
  • C'était la bonne réponse
    Merci, en tous cas. Content, surtout, que tu aies l'air d'avoir retrouvé un peu de joie de vivre.

    Posté par delest, 26 mars 2011 à 22:13 | Répondre
  • >> delest

    Mais de rien, voyons! Il faut bien dire à ses lecteurs qu'on les apprécie, quand on le pense, sinon ils risqueraient d'aller voir ailleurs.
    La joie de vivre est encore fragile, mais j'essaye de la cultiver, afin de tenir jusqu'aux vacances

    Posté par inci, 30 mars 2011 à 22:30 | Répondre
Nouveau commentaire