Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

13 mars 2011

Goong, princess hours - 궁

Guimauve et eau de rose sont ce que j'ai trouvé de mieux pour lutter contre la morosité de mes journées. S'abrutir devant une romance pleine de clichés est un des meilleurs remèdes pour ne plus penser à rien (tellement que j'en ai oublié mes conseils de classes).

Goong_1

Une histoire qui commence avec une voix off : "on veut raconter une histoire de prince et de princesse, et comme il n'y a plus de monarchie en Corée, on va faire comme s'il y en avait encore une". Sorte d'uchronie, donc. Je pense que c'est ce qui m'a fait accrocher au début.

Goong___ChaeKyung

Chaekyung, la princesse qui refuse d'abandonner sa liberté.

Dans cette série, plus que dans les autres, il y a les petites répliques que j'adore, comme "ne dis pas n'importe quoi, ce genre de chose n'arrive que dans les dramas". J'ai remarqué que les Coréens en étaient friands, puisque dans toutes les séries que j'ai vues jusque là, on y a droit au moins une fois.

Goong___Shin

Shin, le prince héritier, enfoiré affectif notoire avant de devenir un véritable handicapé du sentiment.

Un petit résumé, maintenant? Une fille de base épouse le prince héritier de la Corée parce que leur grand-père les avaient fiancés avant même leur naissance. À noter qu'elle accepte l'arrangement parce que sa famille est poursuivie par les créanciers. À noter aussi qu'elle doit être une des seules filles à ne pas être sous le charme de ce prince. On ajoute à ce tableau la fille qui sortait avec le prince et a refusé sa demande en mariage pour poursuivre sa carrière de ballerine puis revient sur sa décision, ainsi que le cousin royal, ancien prince héritier dont le père est mort et qui a été obligé de quitter le pays à l'âge de cinq ans, et qui, évidemment, va tomber amoureux de la princesse. On retrouve le carré enfoiré affectif / jeune première naïve / amoureux transi / garce jalouse. Sauf que là, la garce n'est pas si garce que ça, et que l'amoureux transi finit par aller trop loin.

Goong___Yul

Yul, l'héritier abandonné amoureux transi, que sa mère va tout faire pour mettre sur le trône alors que lui ne veut qu'une chose : la princesse.

Plein plein plein de clichés (sur le choc des cultures, la vie protocolaire du palais VS les libertés du lycée etc), donc, mais sincèrement, c'est drôle. Les couleurs agressent l'oeil (ainsi que l'orthographe des sous-titres, mais c'est une autre histoire), mais les costumes sont très beaux (enfin, les costumes traditionnels en tout cas). Et les personnages secondaires sont vraiment bien (j'ai eu un faible pour la reine mère, trop chou, la soeur du prince, trop classe avec ses cheveux à la garçonne et pour la meilleure amie de la princesse, pour le friendship power).

Goong___Reine_m_re

La Reine mère, qui a un rôle comme je les aime, sorte de grrand-mère rassurante, présence puissante et réconfortante dans la froideur du palais.

Et puis en bonne spectatrice, j'ai suivi l'évolution de l'histoire d'amour avec avidité. Scènes hilarantes, d'autres choupinesques à souhait. Et évidemment, j'ai pleuré comme une madeleine quand il le fallait, et la fin m'a fait sourire comme une abrutie.

Parfois, ça fait du bien.

Bonus : la chanson principale a fini par me rappeler quelque chose. Quand j'ai vu qu'elle s'intitulait "Perhaps love", je me suis rendu compte qu'elle était sur mon blog depuis décembre 2006! Par quel miracle, me direz-vous? Et bien, à l'époque, j'avais été voir une comédie musicale chinoise au cinéma et j'avais mis cette chanson pour illustrer l'article, pensant qu'elle appartenait au film. Désormais je sais que non, j'ai pu identifier qu'il s'agissait de coréen, et non de chinois. J'avais donc déjà un pied dans la culture coréenne il y a plus de quatre ans!

Posté par incitatus à 01:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Goong, princess hours - 궁

  • Entre Yul et Shin, ne serait-ce qu'au niveau "physique", je choisirais Yul.
    Sans y réfléchir à deux fois.

    Posté par bambou, 14 mars 2011 à 19:24 | Répondre
  • >> bambou

    Idem! Et même si le personnage perd de son "innocence" et de sa bonté, à la fin j'avais encore un faible pour lui
    (Faudrait que j'aille voir sa filmographie.)
    J'aime beaucoup l'actrice aussi ^^

    Posté par inci, 15 mars 2011 à 02:19 | Répondre
Nouveau commentaire