Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

30 janvier 2011

Heartbreak library

J'ai découvert dans My girl, et dans un style très différent de Lee Jun-Ki, Lee Dong-Wook. Dans sa filmographie, composée essentiellement de dramas, il y avait un film au synopsis intrigant. Très intrigant, même.

Lee Dong-Wook

Qu'en penses-tu, chère Bambou?

« Eun-Su, une bibliothécaire s'aperçoit que des actes de vandalisme se passent actuellement dans la bibliothèque. Un jour, elle attrape Jun-Oh arrachant certaines pages de livres. Eun-Su l'accuse donc de vandalisme, mais découvre bientôt la complexe histoire qui se cache derrière les actions de cet homme... Celui-ci arrachant une unique page de chaque livre, la 198, » raconte ce site.

Heartbreak library

Ce n'est pas exactement ainsi que je résumerais l'intrigue, mais je dois reconnaître que ce sont ces histoires de bibliothèque et de page 198 qui ont hautement attisé ma curiosité. En fin de compte, on apprend assez vite une partie de l'histoire dissimulée derrière ces actes. Mais comme toute vérité, elle n'apparaît pas entière du premier coup.

La vérité se dévoile peu à peu, au fur et à mesure que le film avance. C'est une histoire d'amour qui a pour centre la séparation et le deuil. Je ne sais pas ce qu'a ce film de si particulier, mais il m'a touchée. Il a trouvé en moi une résonance assez particulière. Sans doute à cause des événements familiaux récents.

La bibliothécaire et l'homme blessé

D'ailleurs, l'actrice aussi est très jolie.

Un monde où les histoires d'amour semblent condamnées à s'achever prématurément, où les fous côtoient les autres, où le microcosme de la bibliothèque n'est qu'un refuge et un QG au milieu d'une enquête qui mène à l'autre bout du pays.

« Tout n'est qu'illusions et obsessions. » Je trouve cette réplique de Eun-Su assez juste, en fin de compte.

Posté par incitatus à 21:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Heartbreak library

  • Tu as bon goût, dis donc! Même si je reste sur Lee Jun-Ki, Lee Dong-Wook ne manque vraiment pas de charme, en effet ^^
    (Et tu as raison, l'actrice aussi est très jolie.)

    Posté par bambou, 01 février 2011 à 00:57 | Répondre
  • Curieux comme les jeunes filles qui louchent et les bègues dégarnis sont sous-représentés, dans le cinema mondial …

    Posté par delest, 01 février 2011 à 08:12 | Répondre
  • >> bambou

    Merci
    Certes, Lee Dong-Wook est loin d'égaler Lee Jun-Ki, mais la filmographie de ce dernier arrive à sa fin (cela dit, mes partiels aussi ^^)... Il faut que j'élargisse mes champs de recherche, et tous les critères sont bons!
    (N'est-ce pas?)

    Posté par inci, 01 février 2011 à 11:16 | Répondre
  • >> delest

    C'est vrai... Même les grisonnants sont beaux/classes (une pensée pour Sean Connery, par exemple). Le monde du cinéma est profondément injuste! ^^ (Mais le plaisir des yeux est un très gros argument de vente.)

    Posté par inci, 01 février 2011 à 11:18 | Répondre
  • En matière de beaux grisonnants, on peut même faire mieux que Connery: Clooneeeeeeeeey!
    Et puis, disons-le tout de suite: nous sommes des gens très superficiels, donc on va au ciné d'abord pour du eye-candy ^^
    Enfin, tu as raison, Inci; tous les critères sont bons. Je compte sur toi pour nous mettre au courant de tes trouvailles *hint hint*

    Posté par bambou, 01 février 2011 à 15:24 | Répondre
  • >> bambou

    J"ai pensé à Clooney, mais je préfère mille fois le charme et l'accent écossais de Sean Connery. J'ai toujours eu un faible pour son regard pétillant ^^ (et je le trouve plus beau vieux que jeune...)
    Je vous tiendrai au courant de mes trouvailles, promis =D Mes partiels sont terminés, mais la filmographie présente encore quelques titres intrigants. Et toi aussi, tu dois me tenir au courant, si tu regardes certains de ces films ^^

    Posté par inci, 01 février 2011 à 18:34 | Répondre
Nouveau commentaire