Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

14 janvier 2011

Iljimae

Il y a des gens qui regardent des séries américaines, et passent des heures sur la toile à cherche les derniers épisodes parus, à supplier leurs collègues ou amis de ne pas leur raconter la suite qu'ils n'ont pas pu voir la dernière fois. Il y en a d'autres qui vont attendre tous les soirs Plus belle la vie ou autres niaiseries françaises.

Je n'aime pas trop ce genre de choses: je trouve ça chronophage, et surtout, je sais que si je commence, je ne plus rien faire d'autre jusqu'à ce que j'aie terminé. C'est pour cela que ma culture télévisuelle est quasi-nulle. Mis à part les séries policières comme Hercule Poirot ou Sherlock Holmes, je n'ai pas vu grand chose. Et surtout pas ce que tout le monde regarde (esprit de contradiction oblige).

Cependant, quand les partiels approchent, que le travail croît de manière exponentielle, c'est toujours à ce moment-là qu'on fait une « mauvaise » rencontre. Et c'est comme ça que la semaine dernière, je me suis retrouvée devant une série coréenne.

Si si. Coréenne.

1883104239_3

Il faut dire que le résumé était alléchant, puisque l'on parlait d'une sorte de Robin des Bois coréen. Bandit au grand cœur, vole aux riches corrompus pour donner aux pauvres. Et puis, vingt épisodes, c'est court. Alors je me suis lancée: j'ai regardé Iljimae.

Robin des Bois, pas trop. Certes, Iljimae est un voleur qui visite les maisons des riches et donne aux pauvres. Mais ce n'est pas là le centre de l'histoire, selon moi. C'est avant tout une histoire de vengeance, de frères, d'intrigues familiales, de complots politiques... avec des scènes de combat et de cambriolage qui tiennent en haleine, un personnage qui de boulet devient classe et de très beaux costumes.

896

Une fois qu'on s'est habitué au jeu asiatique, dont l'approche est sensiblement différente de la nôtre et assez déstabilisante au départ, on peut apprécier pleinement l'histoire d'Iljimae.

(Et puis les acteurs principaux ne sont pas désagréables à regarder, ce qui ne gâche rien.)

Posté par incitatus à 23:24 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Iljimae

  • Je serais curieuse de savoir en quoi leur jeu diffère. Tu me diras, je pourrais aller voir comme ton post y invite mais comme je regarde déjà Grey's Anatomy, par exemple, et que le blog est très chronophage, je préférerais éviter une éventuelle nouvelle addiction (mais suis quand même curieuse, voilà tout).

    Posté par mimylasouris, 16 janvier 2011 à 16:27 | Répondre
  • >> Mimy

    Après mûre réflexion (et le visionnage de trois films et d'une autre série très différents les uns des autres) je ne sais pas si c'est tant le jeu que la langue qui donne cette impression. Car le coréen n'est pas une langue très mélodieuse ^^ Même si dans Iljimae, la langue n'est à mon avis pas la seule différence.
    Je trouve leur jeu beaucoup plus outré que dans nos séries... Et ce ne sont pas forcément de mauvais acteurs (enfin, je ne pense pas...). Les pleurs se transforment très souvent en hurlements. La douleur est toujours extrêmement bruyante... Alors je ne sais pas si c'est dû à mon manque de référence, mais j'ai trouvé ça différent malgré tout =)

    Posté par inci, 18 janvier 2011 à 09:14 | Répondre
  • Cela ne doit pas trop te dépayser des Grecques et de leurs douleurs façon matrone d'Ephèse, alors !

    Posté par mimylasouris, 18 janvier 2011 à 19:01 | Répondre
  • >> Mimy

    C'est vrai, il y a quelque chose de très "tragédie grecque" dans leur façon d'exprimer la douleur. Évidemment, c'est toujours étrange de voir ça dans une série récente.
    (Quant à la matrone d'Ephèse, c'est une autre histoire: quand je pense qu'elle a fini par coucher avec son amant sur le tombeau de son défunt époux... c'est du propre! En même temps, c'est du Pétrone ^^)

    Posté par inci, 21 janvier 2011 à 00:23 | Répondre
Nouveau commentaire