Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

21 novembre 2008

Une L3 en M2

Bon, cela s'est passé il y a deux semaines. J'avais fini par décider que je ne posterai rien sur cette conférence mémorable, mais une note de Zabou m'y incite.

C'était le vendredi où je sortais de deux heures de grec hypokhâgneux (mais si, souvenez-vous). En temps normal, je n'ai pas cours le vendredi, mais là, j'avais décidé d'ajouter deux heures de conférence sur les supports de l'écriture. Pourquoi? Tout d'abord, parce que le sujet m'intéressait. Et puis parce que le conférencier en question était un prof que j'avais eu l'an dernier. Cette conférence était destinée aux Master 2 de lettres: j'avais donc en sus l'occasion d'étudier de plus près cette espèce en voie de disparition étrange.

18h-20h. J'avais bien choisi mes horaires... Mais bon.
Amphi Michelet. J'ai découvert un amphi encore plus inconfortable que l'amphi Richelieu. Si si. C'est possible. Parce qu'en plus de l'absence de tablette pour écrire, il y a absence de place pour les genoux. Si vous avez des jambes de taille moyenne à grande, vous êtes bon pour gigoter toute la conférence durant pour trouver une position moins inconfortable qu'une autre. Mais bon.

Mais bon. J'ai fait une grande découverte: les élèves de Master ne sont pas d'une race supérieure. Non non. En fait, ils sont comme les élèves de Licence, en moins nombreux. Je m'explique. Et pour m'expliquer, je vais donner un exemple. À côté de moi, une élève, normale apparemment. Elle passe les dix premières minutes à échanger des propos tout-à-fait intéressants avec ses voisins, tandis que le professeur s'efforce de faire sa conférence. La demi-heure suivante, elle corrigea les copies qu'une de ses amies lui avait fait passer (ça sert toujours d'écouter les conversations voisines). Enfin, la feuille de présences passa: elle imita quatre ou cinq signatures – certainement des camarades absents pour de bonnes raisons, hum – rangea ses affaires, et s'en fut, en toute discrétion.

Concluons, mes amis, concluons: ne soyez pas effrayés à l'idée d'aller en master – oui, comme ça d'un coup, le Master perd sa majuscule... Et priez pour que les gentils administrateurs ne vous organisent pas de conférence à Michelet, le vendredi de 18h à 20h.

Posté par incitatus à 21:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Une L3 en M2

  • Voilà qui me rassure pour le M2 ^^ et dire que maintenant les L1 nous apparaissent comme des nains de jardin !

    Posté par Maggy, 22 novembre 2008 à 12:27 | Répondre
  • C'est vrai... ces petits L1, fraîchement sortis du lycée!
    Mais il y a encore des êtres qui me paraissent des géants.

    Posté par inci, 22 novembre 2008 à 13:50 | Répondre
  • Des êtres qui paraissent des géants ? Les M1, à défaut des M2 ?

    Je crois aussi qu'à chaque âge correspond des "géants" particuliers.
    Les miens sont certains de mes profs même si dans le fond ils sont aussi "normaux".

    Posté par Zabou, 22 novembre 2008 à 22:04 | Répondre
Nouveau commentaire