Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

08 octobre 2008

Beau en soi

Je vous fais peur tout d'un coup? Vous avez cru l'espace d'un instant avoir lu de travers? Je vous rassure: je ne me suis pas prise d'une affection aussi subite que soudaine pour la philosophie du Beau, pas plus que pour la philosophie tout court. En fait, je voudrais vous parler de quelque chose que j'ai vu, lu, regardé, admiré. Quelque chose de beau.

Tout commença par une coïncidence illustrant parfaitement "les grands esprits se rencontrent" (parce que oui, el Teckel et moi sommes de grands esprits, c'est bien connu!). Un soir que je faisais le tour des blogs, je tombai sur une page de toute bauté. Si si. Complètement némue, je me dépêche de faire part de mon enthousiasme au Teckel. Au même moment, elle faillit en faire autant, mais trop lente, elle dut se contenter de répondre "je voulais te dire la même chose". Elle me conseilla alors de faire de la publicité pour cette belle chose, idée que j'ai eue hier, mais trop fatiguée, je dus la repousser. Bref, tout ça pour dire que nous sommes unanimes (et oui, on peut être unanime à deux): allez voir la dernière planche de La Lanterne brisée, intitulée "étude sur une musique".

En règle général, cette fille dessine comme une déesse, mais en plus son encrage est sublime. Finesse et souplesse du trait s'opposent de façon géniale à la rudesse du contraste noir et blanc, sans trame, sans gris. De plus, le récit est toujours bien mené, ce qui ne gâche rien et permet de se dire que oui, la bande dessinée est un art à part entière.

Posté par incitatus à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]