Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

07 octobre 2008

Lectures

Lectures en cours:

  1. Une histoire de la lecture, Alberto Manguel. Au passage, j'ai envie de mettre une phrase que j'ai adorée (même s'il y a beaucoup de très belles phrases): "Ce fut (...) lorsque je touchai pour la première fois le corps de mon amant, que je me rendis compte que la littérature pouvait parfois être inférieure à l'événement véritable."
  2. Le Capitaine Pamphile, Alexandre Dumas.  Je n'en suis restée qu'aux mésaventures d'une tortue prénommée Gazelle. C'est drôle, cynique et... drôle (pour l'instant: il paraît qu'après ça devient plus sombre, avec des morts et des massacres et tout).
  3. Les Animaux célèbres, Michel Pastoureau. J'ai encore un long chemin à parcourir, depuis l'ânesse de Balaam jusqu'à Milou, aux sangliers d'Obélix et à Dolly, la brebis clônée.
  4. La Révolte des accents, Erik Orsenna. Dans la continuité de La Grammaire est une chanson douce et des Chevaliers du subjonctif.

Lectures obligatoires non entammées:

  1. Vie d'Agricola, Tacite. Le chapitre sur la géographie de la Bretagne (i.e. Grande-Bretagne actuelle) me tente énormément... (humour inside)
  2. Sur la disparition des oracles (communément appelé "De defectu oraculorum", alors que c'est un texte grec, allez savoir pourquoi!), Plutarque. Le cours d'introduction m'a fait peur, m'a laissée perplexe, j'ai surnagé dans les courant philosophiques.

Lectures tentatrices qui ne tarderont pas à s'ajouter à la liste 1:

  1. Les mille et une nuits.
  2. Bleu, histoire d'une couleur, Michel Pastoureau.
  3. Le Valet de peinture, Jean-Daniel Baltassat.
  4. Des contes et des légendes par dizaines!
  5. Et encore plein d'autres choses (notamment des mangas et des bandes dessinées)...

Posté par incitatus à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Invasion

"Qui était en khâgne l'année dernière?" demanda innocemment le professeur au quatre-vingt* têtes blondes (ou pas) qui s'étaient entassées tant bien que mal dans la bibliothèque de l'UFR de grec. Et là, catastrophe.

Une marée humaine leva fièrement la main, des visages aux premiers rangs se retournèrent pour constater les dégâts, quelques rires nerveux s'étiolèrent dans l'atmosphère suffocante. C'en était fait des fâkheux. Les khâgneux avaient tout submergé. Effrayante constatation.

* Ceci est une estimation...

Posté par incitatus à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Reprenons!

Finalement, je ne suis pas restée si longtemps dans mon bain: mes doigts ne sont même pas fripés!

Aujourd'hui, j'ai fait de la linguistique grecque, de la grammaire comparée, de la linguistique latine (option), de la linguistique latine (pas option) et de l'ancien français... enfin, un cours d'introduction à l'histoire de la langue française. Je n'avais pas l'impression que c'était la rentrée, malgré le stress qui m'a rongé les entrailles pendant ma demi-heure d'attente, entre 8h30 et 9h, ce matin. En fait, j'ai bien aimé les cours, mais n'ai ressenti aucun enthousiasme, un peu comme si j'étais déjà fatiguée. Ou peut-être suis-je encore fatiguée de ces trois mois d'inaction. Je ne sais pas, mais je 'étais pas dans l'optique "rentrée".

Ce matin, j'ai eu la joie de découvrir que mes pronostiques étaient exacts: nous sommes à peine dix dans le parcours "linguistique et phonologie"... dont trois rescapées de la classe de l'an dernier. Le reste se compose de khâgneux suicidaires, d'un normalien tout sauf normal et de quelques personnes âgées en manque de langues anciennes...

La bibliothèque de l'UFR de grec, où nous avons passé nos trois premières heures de cours, a vraiment un charme très particulier, mais il y fait froid. En fait, il fait froid dans toutes les salles de cette fac. Voyez-vous, de 15 à 19h, j'ai testé la salle 664, perdu au fond de la cour Saint Jacques (que l'on ne trouve pas si on ne sait pas qu'elle existe): pendant quatre heure j'ai gardé veste et écharpe en claquant des dents et en priant pour que mes orteils ne tombent pas à la sortie du cours. Grandiôse!

Demain, j'ai deux heures de cours... On verra bien comment ça se passera.

See you!

Posté par incitatus à 00:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]