Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

29 décembre 2006

Simple récit

serrure2Mais où étais-je donc passée? Nulle part, j'étais simplement dans mes pensées, dans mes rêves... Voilà un bout de temps que je n'ai pas mis les pieds ici et si je laisse la serrure rouiller, je ne pourrais bientôt plus entrer. Tenez-vous réellement à savoir ce que j'ai fait durant ces quelques jours? Vous n'en avez cure, reconnaissez-le. Mais peu importe, cet enclos a besoin d'un peu de terreau neuf.

Cette année, le réveillon s'est passé en petit comité: nous étions cinq. Vendredi soir, mon frère partait et dimanche pour le réveillon, nous accueillions ma grand-mère. Un dîner fort sympathique devant la cheminée (seul endroit de la maison où la température est supportable).

huitreQuand je l'ai vu ouvrir les huîtres, seul devant l'évier, avec elles qui discutaient derrière, une boule s'est formée dans ma gorge. Pourquoi? Parce que le voir seul m'a rappelé qu'il y a trois ans, toi aussi tu étais là, devant cet évier, à ouvrir les huîtres. Tous deux vous discutiez, tu pestais un peu plus que lui... étrangement, une vague de nostalgie m'a submergée. Je me suis dit que Noël ne serait plus jamais comme avant. Quelque chose s'est brisé quand tu es parti.

Puis nous sommes montés nous blottir sous le plaid pour regarder Top Hat, superbe comédie musicale avec Fred Astaire. La Mother s'est endormie presque immédiatement (sous l'effet du champagne, mais chut, il ne faut pas le dire), ma sœur a somnolé, le paternel jouait au poker (sur internet, pas tout seul!)...


Cheek to Cheek

Déjeuner chez une de mes tantes à Versailles, avec mes grands-parents. Là, j'ai appris quelque chose de fort étonnant que l'on appelle protocole, ou étiquette. Les femmes de la plus âgée à la moins âgée se servent, puis la maîtresse de maison, puis les hommes dans le même ordre et enfin les enfants (il n'y en avait pas). Je dois dire que j'étais un peu (pour ne pas dire complètement) perdue. J'ai fini par laisser tomber.

Depuis, je ne suis pas ressortie. Ma Dame-Oiselle est arrivée à 9h du matin hier, pour faire du grec. Jusqu'au déjeuner, nous avons travaillé! Puis nous avons passé l'après-midi à faire quelques recherches musicales... Demain, c'est à moi d'affronter le froid matinal afin de me rendre en son fief.

En trois jours, avec ma sœur, nous avons accompli l'exploit de regarder plus d'une saison de Friends (plus précisément, seize heures de film, dont six hier soir...) On comprend pourquoi je n'en suis qu'à la page 50 de La Chartreuse de Parme...

Posté par incitatus à 01:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Simple récit

  • You're alive ! Great News !!!!!! I believed you'were gone !!!!

    Posté par Simone, 29 décembre 2006 à 11:13 | Répondre
  • eh non dear, je n'ai pas bougé le moindre orteil! (ni le moindre neurone d'ailleurs...) mais vois-tu, j'ai eu une grosse crise de flemmingite aiguë et une subite envie de dessiner, ce qui a eu pour cause cette légère pause... et toi, tu es en grève?

    Posté par incitatus, 29 décembre 2006 à 18:24 | Répondre
Nouveau commentaire