Vous en parlerez à votre cheval...

Des anecdotes plus ou moins inintéressantes sur la vie d'une tortue folle de grammaire et de langues anciennes et à l'esprit tordu. Blog créé juste parce que l'envie m'en démangeait.

17 novembre 2006

Animal nocturne

Petite déjà, je dormais peu. On me couchait et j'attendais que le temps passe, les yeux grand ouverts, fixant l'obscurité. Quand on venait vérifier que je dormais, je fermais les yeux et faisait semblant de dormir. Au début, mes parents n'étaient pas dupes, puis, avec le temps, j'ai acquis de l'entraînement et l'on ne put plus deviner si je dormais ou non.
cielAu collège, je retardais l'heure de mon coucher d'un heure tous les ans et finis en troisième par me coucher en moyenne entre onze heures et minuit. Depuis, ça a dépassé la barre de minuit et je me couche régulièrement entre minuit et deux. J'ai pris l'habitude de me coucher quand je tombe de sommeil, pour la simple et bonne raison que j'ai horreur de tourner dans mon lit. Ainsi, en moins d'une seconde je dors. Souvent, je ne me souviens même plus avoir éteint ma lampe de chevet...
Pourquoi me couché-je si tard? Parce que je m'éveille à neuf heures le soir. Auparavant, je suis fatiguée et sans volonté: impossible de me mettre au travail. J'attaque rarement mes devoirs avant le dîner... Par contre, passé neuf heures, je suis en pleine forme et pourrais ranger ma chambre de fond en comble. De même, je peux travailler trois heures sur un commentaire, une synthèse sans rien trouver. Au bout de trois heures, l'inspiration s'est enfin décidée à rendre visite à mes neurones et alors je peux gratter. Il est à ce moment une heure que je n'ose avouer...

Posté par incitatus à 02:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,